Pierre Gasly en difficulté et "trop lent"

Une AlphaTauri AT02 capricieuse et un pépin physique ont handicapé Pierre Gasly lors de la première journée d'essais du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Pierre Gasly en difficulté et "trop lent"

Le week-end du Grand Prix de Grande-Bretagne ne démarre pas de la meilleure des manières pour Pierre Gasly. Alors que la Formule 1 inaugure un nouveau format de week-end, le pilote AlphaTauri n'a pas été en mesure de saisir cette opportunité pour tirer son épingle du jeu, bien au contraire. Expulsé du top 10 en EL1, le Français a connu le même sort lors de la séance qualificative, spécialement avancée pour faire place aux Qualifications Sprint.

Lire aussi :

La journée de Gasly s'est arrêtée prématurément, au drapeau à damier de la Q2, après que son temps de 1'27"273 ait été battu par Fernando Alonso puis George Russell. Samedi, le Français prendra donc le départ de la course sprint depuis la douzième place sur la grille. Au micro de Canal+, le pilote s'est plaint d'une monoplace au comportement difficile.

"On a été juste trop lents", a-t-il expliqué. "Depuis ce matin, on n'est pas bien, on est lents dans les lignes droites, la voiture ne se comporte pas très bien dans les virages. Donc je dirais que ça a été la séance d'essais la plus dure depuis le début de l'année, et en qualifs ça a été pareil. J'étais content de mes tours, j'ai réussi à faire des tours vraiment très propres, à l'attaque. Mais aujourd'hui, on n'avait juste pas la performance, donc c'est décevant."

Et le vainqueur du Grand Prix d'Italie 2020 n'a certainement pas été aidé par un problème au dos le forçant à porter un strap. À ce sujet, le pilote a indiqué qu'il connaissait "quelques soucis depuis l'Autriche" mais "[faisait] avec".

Lire aussi :

Comme les qualifications, le début du régime de parc fermé a également été avancé à Silverstone. Gasly devra donc disputer le reste du week-end, qui comprend EL2, Qualifs Sprint et course, avec les mêmes réglages que ceux trouvés pendant la première séance d'essais libres, au grand regret du Normand.

"On savait que c'était très important de commencer le week-end de la meilleure des manières parce qu'on ne peut plus toucher la voiture à partir de maintenant, donc ce n'est pas très bon signe de voir que l'on a autant de mal", a-t-il soufflé. "Mais on va se bagarrer. C'est sûr que c'est différent de d'habitude, je pense qu'il va y avoir des opportunités à saisir demain et on va essayer de tout donner. La course sera longue aussi donc il faudra remonter."

partages
commentaires

Voir aussi :

Verstappen avait "un feeling étrange" au volant

Article précédent

Verstappen avait "un feeling étrange" au volant

Article suivant

Hamilton, du simulateur à la pole provisoire en quelques heures

Hamilton, du simulateur à la pole provisoire en quelques heures
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021