Pilote F1 et vainqueur de l’Indy 500 - E. Fittipaldi (3/6)

A l’occasion du mois de mai, synonyme de mois de course à Indianapolis, ToileF1 vous propose de revenir sur quelques uns des pilotes de F1 marquants ayant gagné la grande classique de l’Indiana

A l’occasion du mois de mai, synonyme de mois de course à Indianapolis, ToileF1 vous propose de revenir sur quelques uns des pilotes de F1 marquants ayant gagné la grande classique de l’Indiana.

Emerson Fittipaldi est l'un des rares exemples de succès en Formule 1 et ensuite en IndyCar au cours d'une seconde carrière. Le Brésilien a en effet d'abord remporté 2 titres de Champion du Monde de Formule 1 avant de partir vers les Etats-Unis.

En 1984, Fittipaldi ayant encore le feu de la course mais ne pouvant revenir en F1 pour diverses raisons, il décide alors de partir vers l'IndyCar, où les pilotes restent très régulièrement au-delà de leur quarantième anniversaire.

Lors de ses 5 premières saisons, avec Patrick Racing, le Brésilien réalise quelques coups d'éclat mais c'est en 1989 qu'il va se révéler comme un champion IndyCar en puissance.

Fittipaldi participe alors aux 500 miles d'Indianapolis et domine toute la course, menant une très grande partie de la course, mais à quelques boucles du terme, s'il a 6 tours d'avance sur le troisième, Fittipaldi doit faire face au jeune Al Unser Jr., juste derrière lui.

A deux tours de l'arrivée, les deux pilotes se trouvent derrière des retardataires, Unser en tête. Fittipaldi déborde alors l'Américain en se mettant quasiment dans l'herbe, Unser devant également doubler les pilotes devant lui.

Arrive le virage 3, Fittipaldi est à l'intérieur, il perd l'arrière de la voiture, vient toucher celle d'Unser qui part alors en tête-à-queue et frappe le mur. Fittipaldi parvient miraculeusement à conserver sa voiture en piste.

"Je n'allais pas ralentir au virage 3, j'allais passer à fond coûte que coûte, et j'étais sûr qu'Al pensait à la même chose. On est alors côte à côte, je perds l'arrière, je glisse, je touche Junior et je suis chanceux de ne pas me crasher" a expliqué Fittipaldi 20 ans plus tard.

Le double Champion du Monde de F1 remporte donc ainsi les 500 miles d'Indianapolis et il fera coup double avec le championnat plus tard dans l'année, ce qui le propulse chez Penske Racing, l'un des top teams.

C'est chez Penske qu'il remporte pour la deuxième fois l'Indy 500, en 1993. Cette année là, un rookie du nom de Nigel Mansell était en passe de s'imposer dès sa première tentative, mais au 184e tour, le drapeau jaune est de sortie, et il va falloir tout donner dans les derniers tours.

Mais Mansell n'avait pas l'habitude des procédures de relance sur ovale, il sort lentement du quatrième virage et Fittipaldi en profite alors pour le déborder, ainsi que le Néerlandais Arie Luyendyk.

Le Brésilien et le Néerlandais se battront durant les derniers tours mais c'est finalement Fittipaldi qui s'impose, avec 2.5 secondes d'avance sur Luyendyk et 4.2 secondes sur Mansell, qui a réussi à rester 3e.

C'est la dernière victoire à Indianapolis pour Fittipaldi. Le Brésilien sera contraint de mettre un terme à sa carrière en 1996 après un terrible accident sur le Michigan Speedway.

Retrouvez le duel de 1989 dans cette vidéo officielle IndyCar :

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Al Unser Jr. , Arie Luyendyk , Nigel Mansell , Emerson Fittipaldi
Type d'article Actualités