Pilote F1 et vainqueur de l’Indy 500 - J. Clark (6/6)

A l’occasion du mois de mai, synonyme de mois de course à Indianapolis, ToileF1 vous propose de revenir sur quelques uns des pilotes de F1 marquants ayant gagné la grande classique de l’Indiana

A l’occasion du mois de mai, synonyme de mois de course à Indianapolis, ToileF1 vous propose de revenir sur quelques uns des pilotes de F1 marquants ayant gagné la grande classique de l’Indiana.

Le milieu des années 60 a été marqué à Indianapolis par l'arrivée des voitures à moteur arrière, le pionnier étant Jack Brabham en 1961. En 1965, c'est Jim Clark et le Team Lotus qui ont relevé le défi de l'ovale de 4 kilomètres de long.

Ce n'était pas la première participation de Clark à Indianapolis, le pilote Ecossais avait en effet pris part à l'épreuve en 1964, partant de la pole position avant d'abandonner après 47 tours pour problème de suspension.

En 1965, Jim Clark ne réalise pas la pole position, qu'il a laissé à AJ Foyt, vainqueur l'année précédente, mais il aura littéralement dominé la course de bout en bout.

Le pilote de la Lotus n°82 s'est immédiatement emparé du commandement pour ne le lâcher qu'à deux reprises, à l'occasion de ses deux arrêts aux stands, permettant à AJ Foyt de mener 10 tours.

C'est donc Jim Clark qui a mené les 190 tours restant, livrant une partition sans faute et marquant un véritable tournant dans l'histoire des 500 miles d'Indianapolis.

En effet, 1965 a ouvert les yeux de beaucoup de monde sur le fait que les monoplaces à moteur avant étaient dépassées, l'avenir se situant dans le moteur arrière.

En 1968, Jim Hurtubise a qualifié sa monoplace à moteur avant, son "roadster", en 30e position, avant d'abandonner après seulement 9 tours. Ce sera la dernière fois qu'une voiture à moteur avant a participé aux 500 miles d'Indianapolis.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jim Clark , Jack Brabham
Type d'article Actualités