Pilote F1 en 2018, Hartley conservera un contrat Porsche

Tout juste officialisé comme titulaire chez Toro Rosso en Formule 1 pour 2018, Brendon Hartley restera malgré tout sous contrat avec Porsche.

Pilote d'usine du constructeur allemand en LMP1 depuis le début du programme en 2014, Brendon Hartley a décroché deux titres mondiaux et une victoire aux 24 Heures du Mans avec Porsche. Si la marque va mettre un terme à ce même programme à l'issue de la manche de WEC à Bahreïn ce week-end, les liens contractuels continueront néanmoins d'exister entre le pilote néo-zélandais et la firme de Stuttgart.

Après avoir annoncé son retrait du LMP1, Porsche avait précisé qu'aucun pilote ne serait laissé à l'abandon, et ce sera également vrai pour Hartley en dépit de son nouveau statut de pilote de Formule 1. Questionné sur un éventuel changement de situation, Andreas Seidl a ainsi été très clair. "Pas vraiment", a répondu le team principal de Porsche. "Bien sûr, nous mettrons en place certaines limites dans ce qu'il pourra faire pour nous, car il aura un planning assez chargé. Mais compte tenu de l'histoire que nous avons bâtie ensemble, nous voulons vraiment la poursuivre. Le programme chez Porsche en sport automobile est énorme, et il y a de nombreuses opportunités pour Brendon au sein de la famille Porsche pour les années à venir."

Si Porsche quitte le LMP1, le constructeur va maintenir sa présence en Endurance à travers son programme GT en WEC comme en IMSA, avec même une possible expansion de celui-ci à l'occasion des 24 Heures du Mans. Par ailleurs, la marque prépare son arrivée en Formule E pour la saison 2019-2020. Brendon Hartley pourrait-il prendre part à certaines courses en GT en 2018 ? "Oui, ou alors avoir recours à lui pour des choses comme des hommages à la 919 Hybrid, etc.", précise Andreas Seidl.

De son côté, le principal intéressé a confié ne pas avoir encore pris le temps de réfléchir à de possibles piges en Endurance en parallèle de son programme F1 2018. "La première année en F1 fait que j'aurai beaucoup à apprendre", insiste-t-il. "J'aimerais courir chaque week-end si je le pouvais, mais la F1 est la priorité."

Andreas Seidl a expliqué que le statut de Hartley serait identique à celui d'André Lotterer et de Neel Jani, engagés en Formule E respectivement chez Techeetah et Dragon Racing, mais demeurant "sous contrat en tant que pilote d'usine" Porsche.

Propos recueillis par Jamie Klein

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1 , 24 heures du Mans , WEC , IMSA , Formule E
Pilotes Brendon Hartley
Équipes Toro Rosso , Porsche Team
Type d'article Actualités
Tags contrat