Zandvoort : Les pilotes ne sont pas habitués au banking

L'ancien pilote de Formule 1 Jan Lammers estime que les pilotes actuels devront s'adapter au défi "unique" proposé par les virages avec banking qui sont actuellement construits à Zandvoort.

Lammers, qui est le directeur sportif du Grand Prix des Pays-Bas et ancien pilote Shadow, ATS, Ensign, Theodore et March en Formule 1, pense que la réintroduction des virages inclinés, avec le dernier allant jusqu'à un angle de 18°, sera un moment-fort du retour de la discipline reine à Zandvoort. Trois des virages de la piste – Tarzanbocht, Hugenholtzbocht et Arie Luyendykbocht – auront un banking, comme il est possible de le constater dans la vidéo ci-dessus.

"Ça sera définitivement une piste unique", a déclaré Lammers. "Aucun circuit moderne n'a de virage en banking intégré dans le design du tracé. Donc mai 2020 ne va pas seulement être un retour du Grand Prix des Pays-Bas, mais également un retour des virages inclinés en F1. Cela le rend encore plus spécial. Tous les pilotes de F1 sont familiarisés avec les circuits normaux, mais pas avec une piste qui comprend des virages en banking. Donc ils devront s'adapter à cela, ça va être très intéressant à voir."

Lire aussi :

Les virages inclinés et leur multiplication impliquent l'application sur les pneus de forces inhabituelles et donc des questions concernant leur tenue. Les organisateurs de la course ont assuré s'entretenir "quotidiennement" avec Pirelli sur la question. Le sujet est d'autant plus important qu'un des plus grands camouflets de la Formule 1 fut le GP des États-Unis 2005 où, en raison de problèmes de sécurité, la course avait été lancée avec seulement six voitures car toutes les autres s'étaient retirées à la fin du tour de formation.

"Je n'attends aucun problème avec les pneus", rassure Lammers. "Il y a deux raisons à cela. D'abord, le virage d'Indianapolis est bien plus long que celui-ci [le dernier de Zandvoort]. Donc la charge pneumatique globale était bien plus importante là-bas. Et ensuite, les virages d'Indianapolis ont un genre de banking linéaire. Ici, nous avons un banking progressif, presque comparable à une piste de bobsleigh. Nous avons également parlé avec Pirelli. En gros, depuis le premier moment où nous avons pensé créer un virage incliné à Zandvoort. Nous leur parlons quotidiennement et partageons toutes les évolutions et informations que nous avons."

Avec Charles Bradley et Ronald Vording 

partages
commentaires
Verstappen : Nous n'avons jamais abandonné à cause de Honda

Article précédent

Verstappen : Nous n'avons jamais abandonné à cause de Honda

Article suivant

Verstappen : L'avenir chez Red Bull dépendra du début de saison 2020

Verstappen : L'avenir chez Red Bull dépendra du début de saison 2020
Charger les commentaires
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021