Analyse

Qui pour succéder à Ocon chez Alpine F1 ?

Après l'annonce de leur séparation à la fin de la saison 2024 de F1, Alpine va devoir combler le vide que laissera Esteban Ocon, dans l'écurie depuis 2020. Tour d'horizon des candidats au baquet du côté d'Enstone.

Esteban Ocon, Alpine

En attaquant la saison avec aussi peu de garanties sur le plan sportif, en raison d'une A524 dont il a vite été clair qu'elle n'était pas au niveau attendu, et avec deux pilotes en fin de contrat, Alpine savait que la question du line-up 2025 se poserait tout ou tard, quand bien même les dirigeants de l'écurie ont tenté de balayer ce sujet d'un revers de main.

Avec l'annonce il y a quelques jours du départ d'Esteban Ocon, qui pouvait presque être identifié comme le "pilote maison", lui qui a connu l'épopée Alpine depuis ses débuts en 2021 après avoir disputé la dernière campagne de l'équipe sous la bannière de Renault en 2020, le sujet est désormais plus que jamais sur la table pour Enstone. 

Lire aussi :

Ce d'autant plus que l'officialisation de la fin de collaboration avec Ocon ne signifie pas automatiquement que l'avenir de Pierre Gasly s'écrira encore avec la marque l'année prochaine. L'aspect salarial pourrait en effet jouer un rôle dans la décision de reconduire ou non le vainqueur du GP d'Italie 2020.

Quoi qu'il en soit, malgré un marché des transferts qui se verrouille peu à peu, Bruno Famin ne sera pas à cours d'options, et à l'heure actuelle aucun favori clair ne se dégage vraiment.

La piste Zhou Guanyu

Zhou Guanyu

Zhou Guanyu

Avec l'arrivée prochaine de Nico Hülkenberg dans le cadre du projet Audi et les efforts faits pour tenter de recruter Carlos Sainz, l'avenir de Zhou Guanyu en Formule 1 ne passera vraisemblablement pas par la Suisse.

Le Chinois n'est pas un inconnu au sein du groupe Renault puisqu'il a fait partie de la filière de la marque au losange entre 2019 et 2021 (d'abord connue sous le nom de Renault Sport Academy, ensuite devenue Alpine Academy), avant d'être recruté par Alfa Romeo pour la saison 2022. S'il venait à courir pour Alpine, il serait d'ailleurs le premier pilote issu de ce programme junior à rouler pour la structure d'usine, ce qui n'aurait pas qu'une importance symbolique car l'académie est aussi une source de revenus à mettre en valeur.

Lire aussi :

Son profil est doublement intéressant car dans un premier temps, sportivement, il n'a pas démérité dans une écurie qui a progressivement perdu pied dans le cadre de la réglementation actuelle et face à un Valtteri Bottas qui demeure une référence notable. Dans un second temps, financièrement, le recrutement de Zhou s'accompagnerait de l'arrivée de soutiens qui apporteraient des liquidités à Alpine. En soi, il représente donc une option sérieuse.

Mais une éventuelle arrivée de Zhou à Enstone pourrait potentiellement passer par une autre voie qu'un simple recrutement. En effet, il se murmure dans le paddock que le constructeur automobile chinois Geely pourrait se lancer dans le rachat de l'écurie. Si, selon nos informations, cette éventualité est encore lointaine, il est en revanche clair qu'une telle opération conduirait quasi automatiquement à l'arrivée de Zhou. 

Les options externes

Kevin Magnussen devant Valtteri Bottas et Daniel Ricciardo lors du GP de Chine 2024.

Kevin Magnussen devant Valtteri Bottas et Daniel Ricciardo lors du GP de Chine 2024.

Si la piste Zhou sort du lot pour diverses raisons, elle n'en demeure pas moins, à ce stade, une option parmi tant d'autres. Le mantra de Bruno Famin a toujours été de considérer que la question des pilotes pour 2025 n'était pas la plus urgente dans la situation d'Alpine en ce début de saison. Et le fait est que le temps pourrait être le meilleur atout des dirigeants de la structure au moment d'arrêter le duo de l'année prochaine.

En effet, dans l'état actuel du marché, quasiment tous les baquets des écuries du top 5 sont scellés et parmi ceux restant, trois pourraient être attribués à des jeunes pilotes avec pas ou peu de Grands Prix à leur actif : Oliver Bearman chez Haas, Andrea Kimi Antonelli chez Mercedes, voire Liam Lawson du côté de Visa Cash App RB. Or, si cela se confirme, cela signifierait que dans les semaines ou les mois à venir, une palanquée de pilotes d'expérience seront sur le marché. 

Sans ordre particulier et en restant réaliste, Valtteri Bottas, Daniel Ricciardo (qui a roulé avec Renault en 2019 et 2020) et Kevin Magnussen pourraient chacun représenter une option à la fois crédible sportivement mais également intéressante pour Alpine qui aurait alors la possibilité de négocier avec eux en position de force, en offrant le ou l'un des derniers baquets (d'usine, qui plus est) disponibles.

Les outsiders en interne

Jack Doohan et Mick Schumacher avant le GP des Pays-Bas 2022.

Jack Doohan et Mick Schumacher avant le GP des Pays-Bas 2022.

Comme souvent dans la F1 moderne, les solutions de proximité apparaissent comme les moins probables, ce qui ne veut toutefois pas dire que ça n'arrivera pas. 

L'hypothèse Jack Doohan a par exemple gagné en épaisseur ces dernières semaines, notamment en raison des rumeurs faisant état d'une arrivée de Flavio Briatore, qui gère la carrière de l'Australien, en tant que conseiller Alpine. Membre de l'académie lui aussi, actuel pilote de réserve d'Alpine mais inexpérimenté en F1, le fils de la légende de la moto Mick Doohan a pour lui d'être actuellement très actif dans le simulateur de l'écurie lors des manches européennes, où il sévit en particulier entre les vendredis et samedis afin d'apporter du soutien à l'équipe sur le circuit. Sa contribution pour le GP de Monaco a d'ailleurs récemment été mise en avant par l'écurie sur son site officiel. 

Lire aussi :

Quant à Mick Schumacher, qui occupe le poste de réserviste chez Mercedes, il est comme Doohan un candidat lointain au baquet, mais un candidat quand même comme l'avait souligné Famin lui-même à Imola. Son passage assez peu convaincant chez Haas reste un problème, tout comme le fait qu'il n'a plus couru en Formule 1 depuis 2022. Il est malgré tout dans le giron Alpine via l'Endurance, où son état d'esprit a été salué, et il est difficile d'ignorer que son nom conserve un certain attrait dans le petit monde de la discipline reine. 

Avec Oleg Karpov

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Doohan remplacera Ocon pour les EL1 à Montréal
Article suivant Un trophée généré par IA pour le vainqueur du GP du Canada

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France