Piquet : "J’attaque à la limite en permanence"

Nelson, la course de l’équipe au Canada était prometteuse, mais elle a une nouvelle fois été malchanceuse…Nous aurions pu y marquer des points, c’est vrai, mais nous avons rencontré quelques problèmes et nous n’avons pas pu terminer la course

Nelson, la course de l’équipe au Canada était prometteuse, mais elle a une nouvelle fois été malchanceuse…


Nous aurions pu y marquer des points, c’est vrai, mais nous avons rencontré quelques problèmes et nous n’avons pas pu terminer la course. Cela dit, il y a quelques éléments positifs à retirer de ce Grand Prix : j’ai gagné en expérience et appris un nouveau tracé. De plus, ma course se passait bien jusqu’à mon abandon. Nous avons démontré que la voiture avait le potentiel pour être compétitive. Nous nous concentrons donc sur cet aspect et nous continuerons à attaquer lors du prochain rendez-vous.

Comment se sont passées vos préparations pour Magny-Cours et à quoi vous attendez-vous pour le week-end ?


Mon approche de la course n’a pas changé depuis le début de la saison. Je reste déterminé et j’aborde Magny-Cours en étant bien décidé à faire de mon mieux pour l’équipe. La voiture devrait bien se comporter car c’est un circuit qui privilégie l’efficacité aérodynamique. Or, la R28 était compétitive à Barcelone et à Istanbul, qui présentent les mêmes caractéristiques. La surface est très lisse mais il faut pouvoir escalader les vibreurs. Il nous faudra donc travailler en essais libres afin de trouver une bonne palette de réglages avec mes ingénieurs et d’être compétitif en qualifications.

Ce sera une course à part pour l’équipe. Cela se traduit-il par de la pression supplémentaire ?


Nous aimerions réaliser un bon résultat, bien sûr, mais je ne pense pas qu’il y ait davantage de pression. En effet, je donne toujours le meilleur de moi-même et j’attaque à la limite en permanence. Après deux courses en ville, Monaco et Montréal, revenir sur un circuit plus traditionnel fera du bien. De plus, c’est un endroit où j’ai été compétitif en GP2 Series.

Quels sont vos espoirs pour le Grand Prix de France ?


Il s’agit d’une course importante pour l’équipe et j’aimerais beaucoup y décrocher mes premiers points. Ce sera mon objectif. Nous avons mené des essais très productifs à Barcelone la semaine dernière et nous avons apporté quelques nouveautés à la voiture. Elles devraient aider. Je suis sûr que nous pourrons compter sur le support de tous les spectateurs et j’essaierai d’en profiter. Je devrai surtout bien me qualifier, car il est difficile de dépasser à Magny-Cours. Si j’y parviens, nous pourrons tabler sur une course solide.

Source : ING Renault F1 Team

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités