Piquet pense pouvoir défendre ses chances à Singapour

Nelson, vous avez fait une belle remontée à Monza mais finissez hors des points

Nelson, vous avez fait une belle remontée à Monza mais finissez hors des points. Quel bilan tirez-vous de cette course qui a été difficile pour tous les pilotes du plateau ?


Oui, j’ai fait une belle remontée, j’avais un bon rythme, surtout si on considère ma charge d’essence embarquée. Alors il y a effectivement des choses dont je peux me satisfaire. Mais je finis hors des points ce qui, compte tenu de la lutte que mène l’équipe pour la quatrième place aux constructeurs, est décevant. Une fois encore, les qualifications ont été déterminantes pour la suite de mon week-end et je suis bien décidé à faire mieux ce week-end à Singapour.

C’est un nouveau circuit, le Grand Prix se disputera de nuit, une première également. Etes-vous inquiet ou au contraire impatient ?


Impatient sans hésiter ! J’ai dû découvrir beaucoup de circuits cette année, ce n’est donc pas quelque chose qui m’effraie, d’autant que pour Singapour, comme pour Valence, ce sera la même chose pour tous les pilotes du plateau et il sera donc possible pour un rookie de défendre ses chances. En ce qui concerne le fait de rouler de nuit, là non plus, je ne suis pas inquiet. Je sais que les organisateurs ont fait des efforts remarquables pour garantir un niveau de visibilité comme en plein jour et je suis donc plutôt impatient de voir ce que cela va effectivement donner sur place, en configuration de course.

Avez-vous préparé cette course de manière spécifique compte tenu de son rythme un peu particulier ?


Disons qu’avec mon physiothérapeute, nous avons mis en place quelques bonnes pratiques pour ne pas permettre à mon horloge biologique de se caler sur le rythme singapourien. Des heures de sommeil clairement définies, des pratiques visant à limiter l’impact de la lumière sur mon rythme biologique, une autre gestion des repas avec notamment un gros petit déjeuner et après plusieurs petites collations plus légères... ce genre de petites choses pour essayer en fait d’être dans la meilleure forme possible.

Que pouvez-vous viser pour cette course ?


Tant que nous n’avons pas tourné, tant que je n’ai pas fait quelques tours, il est difficile pour moi de vous dire si c’est une piste qui est susceptible de me plaire. Alors de là à dire ce que je peux viser, c’est difficile ! Une chose est sûre, je veux faire une meilleure qualification car je sais à quel point c’est primordial pour réussir son Grand Prix, plus encore, s’il s’agit d’un circuit en ville.

Source : ING Renault F1 Team

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités