Piquet : "Progresser à chaque course"

Nelson, vos débuts en F1 n’ont sans doute pas été ceux que vous auriez souhaités

Nelson, vos débuts en F1 n’ont sans doute pas été ceux que vous auriez souhaités. Quel bilan tirez-vous de cette première course ?


Oui, j’avoue que j’avais envisagé les choses différemment pour mon premier Grand Prix mais je savais que ce ne serait pas facile, je m’y étais préparé. J’ai peu tourné lors des essais du vendredi et cela m’a ensuite compliqué les choses tout au long du week-end. Cependant, j’ai beaucoup appris, je sais désormais comment se déroule un week-end de Grand Prix, cela passe à une vitesse folle, il faut être en mesure de se mettre dans le rythme tout de suite. Je crois que ça ne sert à rien de ruminer maintenant, je préfère me concentrer sur la prochaine course en Malaisie et mettre en pratique ce que j’ai appris la semaine dernière à Melbourne.

La deuxième épreuve se déroule à Sepang, en Malaisie, un circuit que vous connaissez…


Oui j’ai roulé à Sepang en 2005 en A1GP et avec l’équipe l’an dernier lors d’une journée d’essais ; je connais donc déjà ce circuit. J’ai été confronté aux températures extrêmes qui règnent dans la région. Je pense donc que cela sera plus facile pour moi ce week-end. Je pourrai en effet trouver mes marques plus rapidement et me concentrer sur la mise au point de ma monoplace avec mes ingénieurs. J’espère pouvoir tourner au maximum et ainsi éviter de revivre un Grand Prix comme celui de Melbourne.

Après l’Australie, quelles sont vos attentes pour ce nouveau rendez-vous ?


Je souhaite forcément progresser. A Melbourne, j’ai peu roulé en essais, j’ai fait une qualification décevante et je n’ai pas vu l’arrivée car ma voiture a été endommagée au départ et j’ai dû abandonner ; il ne devrait donc pas être difficile de progresser… même un peu. J’espère en Malaisie être en mesure de faire une bonne qualification pour pouvoir ensuite en course défendre mes chances et surtout finir pour poursuivre mon apprentissage. Chaque course sera pour moi l’occasion d’avancer, de progresser.

Pensez-vous que les exigences du tracé de Sepang sauront convenir à la R28 ?


Nous travaillerons pour en tout cas ! C’est un circuit exigeant pour les monoplaces et intéressants pour les pilotes. Il y a deux longues lignes droites, quelques gros freinages pour entrer dans des secteurs plus lents et exigeants au volant. Avec mes ingénieurs nous tâcherons d’avoir une voiture bien équilibrée dès les premiers essais pour pouvoir ensuite envisager différentes solutions de réglages et essayer de progresser au fil des séances.

Source : ING Renault F1 Team

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités