Pirelli - "A un tour près, on louerait le génie de Ferrari"

partages
commentaires
Pirelli -
Par : Basile Davoine
23 août 2015 à 15:28

La délamination du pneu arrière droit de Sebastian Vettel à deux tours de l’arrivée du Grand Prix de Belgique a conclu un week-end difficile pour Pirelli.

Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T rentre aux stands avec une crevaison
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T rentre aux stands avec une crevaison
Sebastian Vettel, Ferrari dans le Parc Fermé
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T

Placé sous le feu des projecteurs dès vendredi avec pareille mésaventure survenue sur la monoplace de Nico Rosberg, le manufacturier italien avait conclu qu’il s’agissait d’une défaillance provoquée par un élément extérieur. 

Dans le cas de Vettel, Ferrari a choisi de pousser la limite pneumatique au maximum en maintenant le pilote allemand sur une stratégie à un seul arrêt. Au moment de l’incident, le train de mediums de la SF15-T enchainait son 28e tour. C’est moins que la durée de vie estimée par Pirelli, qui estime toutefois que le chiffre peut varier.

"Quand on utilise un pneu jusqu'à la limite de sa durée de vie, on prend ce risque", a répondu Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport, au micro de Sky. "Ils ont pensé pouvoir ne faire qu'un arrêt. La durée de vie était indiquée autour des 40 tours, mais les conditions peuvent changer cela, et certaines écuries prennent différentes directions." 

"Si l'on regarde les images, c'était un problème de coupure vendredi. Avec le recul, s'il y avait un tour de moins dans la course, il serait sur le podium et on louerait leur génie, donc c'est dur."

Suite à sa mésaventure, Vettel n’a pas mâché ses mots à l’encontre de Pirelli après la course, considérant que ce qui lui était arrivé était "inacceptable". Un avis plus ou moins partagé par Nico Rosberg, plus modéré, qui réclame la mise en place de caméras spécifiques pour éviter tout problème de ce genre à l’avenir. 

"Le pneu qui explose, cela ne devrait pas arriver, et cela continue à arriver dans d'autres catégories", regrette le pilote Mercedes. "Nous avons beaucoup de chance, si cela arrivait quelques mètres plus tôt, c'était un énorme accident. Il faut mettre des caméras vers l'arrière pour surveiller les pneus car pour moi, cela se voyait pendant le demi-tour précédent."

Prochain article Formule 1
Verstappen - "Certains dépassements étaient un peu risqués"

Previous article

Verstappen - "Certains dépassements étaient un peu risqués"

Next article

Le débat – Ferrari ou Pirelli responsable de la mésaventure de Vettel?

Le débat – Ferrari ou Pirelli responsable de la mésaventure de Vettel?

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Lieu Spa-Francorchamps
Pilotes Nico Rosberg , Sebastian Vettel Shop Now
Équipes Ferrari Shop Now
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités