Pirelli apporte ses détails sur les tests Mercedes

Voici le communiqué officiel faisant suite à la conférence de presse exceptionnelle organisée à Milan pour répondre aux différentes questions posées par la tenue de tests de développement avec l'équipe Mercedes, à Barcelone

Voici le communiqué officiel faisant suite à la conférence de presse exceptionnelle organisée à Milan pour répondre aux différentes questions posées par la tenue de tests de développement avec l'équipe Mercedes, à Barcelone.

Pirelli profite de cette occasion pour expliquer que les besoins d'une monoplace représentative des performances 2013 est indispensable pour observer des tests de développement en vue de la préparation d'une gamme de pneus pour la saison 2014, et que toutes les équipes ainsi que la FIA avaient reçu la proposition de tests de la part du manufacturier italien.

---

Pirelli n’a favorisé aucune idée au cours de ses tests de développements réalisés en 2013, et a comme toujours agi de façon professionnelle, avec transparence et en absolue bonne volonté. Les pneus utilisés lors des tests n’étaient pas des pneus de la saison actuelle et faisaient partie d’une gamme de produits toujours en phase de développement en vue d’un éventuel renouvellement du contrat de fourniture pneumatique. Par ailleurs, aucun test n’a été réalisé dans le but de faire progresser une monoplace en particulier, mais uniquement pour tester des solutions pneumatiques en vue de futurs championnats. L’utilisation de la machine de l’équipe Mercedes, en particulier, est le fruit d’une communication directe entre la FIA et l’équipe elle-même. Pirelli n’a requis d’aucune façon l’utilisation d’une voiture 2013, ni à Mercedes, ni à la FIA ou aux équipes, qui ont reçu cette année l’opportunité de participer à des tests de développement de pneus en vue de la saison 2014. Les pneus qui seront testés au cours des essais du Grand Prix du Canada n’ont jamais été utilisés par les équipes auparavant. En ce qui concerne les nouveaux pneus, le problème de délamination a été résolu par les techniciens Pirelli exclusivement par le biais de tests en laboratoire. La délamination, qui ne s’est produite qu’en quatre occasions, et toujours en raison de la présence de détritus en piste, n’a jamais placé la sécurité des pilotes dans la balance, mais peut endommager l’image de Pirelli. C’est pour cette raison que la société a décidé de réagir.

En vertu des règles gouvernant sa conduite, la compagnie a toujours respecté les limites contractuelles la liant à la FIA, aux équipes et aux organisateurs du championnat ; respectant toujours les principes de la loyauté sportive.

Pirelli, cependant, estime nécessaire le besoin de réaffirmer son besoin indispensable de réaliser des tests adéquats et régis par les règlementations claires et partagées par toutes les parties concernées, pour le développement des pneus. La compagnie confirme sa disponibilité, comme expliqué aux équipes à de nombreuses reprises dans le passé, pour l’organisation de tests de développement pneumatique pour 2014 avec toutes les équipes engagées dans le championnat.

EN REPONSE A LA FIA

Concernant les requêtes d’informations reçues de la FIA, Pirelli a rapidement fourni les réponses nécessaires à la clarification du déroulement des tests, ainsi que du cadre de ses responsabilités.

LES TESTS DE DEVELOPPEMENT DES PNEUS 2014 PROPOSES A TOUS : PAS DE FAVORITISME

Les essais ont été réalisés en accord avec le contrat liant Pirelli à la FIA, offrant la possibilité au fournisseur d’observer des tests de développement des pneus avec chaque équipe dans la limite de 1000 km, sans spécifier le type de voiture à utiliser, ou sanctionner la présence de toutes les équipes en piste simultanément. Ainsi, Pirelli a rendu clair depuis 2010 qu’il n’était ni possible ni utile de réaliser ce type de tests avec toutes les équipes en même temps. En fait, ce genre d’essais a pour objectif le développement technologique et la recherche de nouvelles solutions et implique de nombreux types de pneus devant être testés avec une même automobile à la fois.

Tester dans le cadre du championnat est différent, et les essais hivernaux requièrent la participation de toutes les équipes, afin de trouver la meilleure solution pour toutes les monoplaces en compétition. Pour cette raison, Pirelli insiste sur le besoin de tester en hiver par des conditions réellement représentatives des situations qui seront rencontrées au cours du championnat.

En mars 2012 déjà, Pirelli avait adressé un email à toutes les équipes, la FIA et la FOM, invitant les équipes à indiquer leurs disponibilités en vue de tests de développement des pneus pour 2013. Par ailleurs, la compagnie avait expliqué qu’il était nécessaire de réaliser les essais avec les voitures des équipes en raison du fait de ne pas disposer d’une machine adaptée (Pirelli a utilisé une version adaptée de la Renault 2010 et avant cela une Toyota 2009).

Cette invitation fut par la suite renouvelée dans différents contextes officiels et réitérés aux équipes lors du mois de mars dernier pour le développement des pneus 2014.

LES TESTS REALISES A BARCELONE CONCERNAIENT LE DEVELOPPEMENT DES PNEUS 2014 ET NON LES MODIFICATIONS DES SPECIFICATIONS 2013

Ce test, qui comme toujours, s’est tenu avec un mélange unique n’ayant jamais été utilisé en championnat, concernait des structures inutilisées cette saison et n’étant pas destinées à l’être au cours de l’exercice 2013. Les pneus de tests ont été amenés sans qu’aucune information sur ses caractéristiques ou informations sur la nature de ce qui était testé ne soit communiqué aux équipes. Les équipes n’ont pas reçu d’informations par la suite non plus.

Par ailleurs, les tests ne concernaient pas la délamination des pneus, ce problème ayant été résolu par les techniciens Pirelli lors de tests en laboratoire, avec le support de la base de données collectée sur les premières courses de la saison.

Pirelli a toujours demandé une monoplace représentative, dont les performances sont comparables à celles des voitures utilisées dans le championnat en cours, sans pour autant préciser qu’il était requis une monoplace utilisée au cours de la saison 2013.

LA MERCEDES 2013 DE BARCELONE A FAIT L’OBJET DE DISCUSSIONS ENTRE L’EQUIPE ET LA FIA ; PIRELLI N’A PAS FAIT DE DEMANDE ET N’A AUCUN MOYEN DE SAVOIR SI LES REGLES ONT ETE VIOLEES

Les essais de Barcelone ont été réalisés en coopération avec Mercedes entre le 15 et le 17 mai 2013. Les équipes ont mis à disposition une voiture et deux pilotes, qui se sont mis au volant de différentes façons.
Les essais ont été réalisés avec un mélange de base non utilisé cette saison, et 12 structures différentes n’ayant jamais été utilisées en 2013, dont une seule était en kevlar.

L’équipe n’a obtenu aucun avantage en termes de connaissance du comportement des pneus utilisés sur ce championnat.

Le type d’auto utilisé lors de ces essais a fait l’objet d’une discussion entre Mercedes et la FIA, comme le prouve un échange de courriels entre l’équipe et Pirelli. En particulier, Mercedes a informé Pirelli du fait qu’une voiture 2011 ne pouvait être utilisée et qu’il avait déjà été décidé avec la FIA d’utiliser une F1 2013. Il n’y a pas de doute concernant les questions liées au véhicule du team et Pirelli a été exclu de ces questions (en dehors du fait d’avoir expliqué d’un point de vue technique qu’il était nécessaire de disposer d’une voiture représentative de l’impact des performances sur les pneus).

Pour assurer le fait qu’il s’agissait d’un test de développement ordinaire et ne visant pas d’intervention spécifique, Pirelli n’a fait aucune demande particulière concernant les pilotes ou le staff Mercedes devant être présent durant ces essais, et a fait venir son équipe de développement de test habituelle.
{{
LES PNEUS EXPERIMENTAUX POUR LE CANADA N’ONT JAMAIS ETE TEST UTILISES DANS LE PASSE}}

Les pneus disposant des nouvelles structures en kevlar qui seront donnés aux équipes pour les essais libres du Grand Prix du Canada seront testés pour la première fois, après un développement en laboratoire. Les nouveaux pneus ont régulé le problème de délamination. Ce phénomène ne compromettait en aucun cas la sécurité des pilotes mais risquait de porter atteinte à l’image de la compagnie. Lors des essais canadiens, les équipes disposeront de l’opportunité de donner leur opinion et de rendre leurs observations.
{{
PAS DE CHANGEMENT CONCERNANT L’ENDURANCE DES PNEUS}}

Pirelli est prêt à établir des changements à tout moment, mais n’a fait aucune modification sur la durabilité de ses pneus et par conséquent, sur le nombre d’arrêts nécessaires en course en raison d’un manque d’unanimité pour apporter un tel changement de la part des équipes.
{
[Communiqué de presse Pirelli]}

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités