Pirelli confirme du changement pour de meilleurs pneus en 2021

Retenant les leçons de ces dernières années, la Formule 1 est en passe d'adopter une nouvelle approche pour le cahier des charges imposé à Pirelli, son manufacturier unique de pneus.

Pirelli confirme du changement pour de meilleurs pneus en 2021

En accord avec la F1 et la FIA, Pirelli dispose d'objectifs édictés en amont quant à la performance de ses enveloppes. Ils couvrent plusieurs paramètres tels que le comportement, l'écart de temps au tour entre les différents composés ou encore le nombre d'arrêts au stand que cela doit impliquer pour un Grand Prix.

Les dirigeants de la Formule 1 sont toutefois conscients du fait que le comportement des pneus est l'un des facteurs aggravants aujourd'hui pour le spectacle, avec une incidence sur la difficulté des monoplaces à se suivre. Ainsi, l'approche générale devrait changer pour 2021, saison lors de laquelle la nouvelle réglementation entrera en vigueur, avec également des roues 18 pouces. Aucun accord n'a encore été signé entre toutes les parties, mais ce changement d'orientation est en bonne voie.

Lire aussi :

"La plus grosse différence, c'est que nous avons identifié un certain nombre d'objectifs qui sont une priorité, comme la fenêtre de fonctionnement [des pneus] et la réduction de la surchauffe", précise Mario Isola, directeur de Pirelli F1. "De plus, nous avons aussi défini les chiffres pour le delta chronométrique et la dégradation. Alors au lieu d'avoir un cahier des charges avec tous les objectifs placés au même niveau [d'importance], nous voulons nous concentrer sur les plus importants. Ça rend les choses plus claires pour nous. Mais ça ne nous rend pas la vie plus facile, car lorsqu'il y a des objectifs clairs, il faut les atteindre. Cependant, nous sommes d'accord avec les objectifs, et c'est important."

Les pilotes attendent du concret

Kevin Magnussen, Haas VF-19 Team, devant Romain Grosjean, Haas VF-19 Team

Le point crucial évoqué, à savoir la surchauffe des pneus lorsqu'une monoplace en suit une autre de près, devrait pouvoir être corrigé selon Pirelli. Ce phénomène provoque généralement une perte d'adhérence et une chute de performance des gommes, qui ruinent alors les espoirs de dépassement pour le pilote qui en chasse un autre. "La surchauffe est l'un des objectifs principaux", confirme Mario Isola. "Avec le nouveau package aéro, si la perte d'appui est bien moindre par rapport à aujourd'hui, cela aidera beaucoup les pneus. Il y aura moins de glissades, moins de surchauffe en surface, et ça ira dans la bonne direction."

Pour Romain Grosjean, qui est l'un des directeurs du GPDA – l'association des pilotes de Grands Prix –, ce point est en effet très important, mais ne devra pas pour autant cristalliser toute l'attention de Pirelli au risque de délaisser d'autres problèmes.

"Nous l'avons vu à Mexico, dès que l'on se rapproche d'une voiture devant, ils [les pneus] sont cuits", explique le pilote français. "Au GPDA, nous avons rédigé un long rapport. Nous avons apporté tous nos commentaires et notre contribution, et nous espérons que Pirelli pourra faire comme en MotoGP, où ils peuvent apporter un nouveau pneu sur chaque course, et s'il est bon nous pouvons l'utiliser ou pas. Les règlements paraissent trop compliqués en F1, mais les pneus demeurent le point essentiel. Il n'y a pas grand-chose d'autre que nous puissions faire à part ce que nous avons déjà réalisé. Nous avons donné notre avis et nous avons dit que nous avions besoin de changements."

Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34 avec des pneus Pirelli 18 pouces

Les essais avec les pneus 18 pouces au Castellet

partages
commentaires
Ricciardo : Renault a "le courage de faire des changements"

Article précédent

Ricciardo : Renault a "le courage de faire des changements"

Article suivant

Ferrari doit corriger un gros déficit de fiabilité

Ferrari doit corriger un gros déficit de fiabilité
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021