Pirelli n'est pas contre le retour d'un concurrent en F1

partages
commentaires
Pirelli n'est pas contre le retour d'un concurrent en F1
Par : Lawrence Barretto
5 juin 2017 à 10:30

PDG de Pirelli, Marco Tronchetti Provera a confié être totalement ouvert à l'idée du retour d'une concurrence entre manufacturiers de pneus en Formule 1 à l'avenir.

Massimo Rivola, directeur sportif Ferrari, Mario Isola, responsable de la compétition, Pirelli Motorsport
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Un pneu Pirelli
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Des pneus et un ingénieur Pirelli
Des pneus Pirelli

Depuis son retour en Formule 1 en 2011, Pirelli est le manufacturier unique de la catégorie reine. La firme italienne avait succédé à Bridgestone, et dispose d'un contrat de fourniture jusqu'à la fin de la saison 2019.

Récemment, à l'occasion du Sondage mondial des fans de F1 organisé par Motorsport Network, 69,4% des sondés se sont prononcés en faveur d'un retour à une situation de concurrence entre les manufacturiers de pneus. Ce cas de figure n'a plus été vu depuis 2006, lorsque Michelin était impliqué dans la discipline aux côtés de Bridgestone.

Interrogé sur l'incidence qu'aurait la réouverture de la concurrence et l'arrivée d'un manufacturier rival, Marco Tronchetti Provera ne ferme pas la porte. "Nous courons partout dans le monde, à la fois seuls et contre d'autres", rappelle-t-il. "Nous aimons la compétition. Quand nous courons avec les autres, nous gagnons. Nous sommes prêts pour n'importe quelle compétition, avec quiconque." L'Italien souligne néanmoins que la présence d'un manufacturier unique est avant tout "la volonté des équipes". "Je n'ai jamais entendu, ces dernières années, parler de volonté de changement", ajoute-t-il.  

Sur la question des coûts en cas de situation de concurrence, le PDG de Pirelli estime que la firme de Milan serait armée pour y faire face en raison de son passé récent en Formule 1. "C'est déjà assez cher, même sans concurrence", précise-t-il. "Mais nous avons beaucoup d'expérience, nous capitalisons beaucoup sur ces dernières années."

Lors du dernier appel d'offres effectué par la Formule 1, Michelin avait répondu avec une proposition suivant son propre cahier des charges. Sous l'impulsion de Bernie Ecclestone, la confiance envers Pirelli avait été prolongée. Pour l'actuel manufacturier unique, l'objectif est de rester impliqué au-delà de l'accord actuel. "Nous sommes engagés", assure Marco Tronchetti Provera. "Nous voyons la F1 comme restant la course la plus attractive au monde. Pirelli est le plus grand manufacturier international en sports mécaniques." 

Article suivant
Monaco n'était "pas si mal" pour Force India malgré le zéro pointé

Article précédent

Monaco n'était "pas si mal" pour Force India malgré le zéro pointé

Article suivant

Robert Kubica de retour au volant d'une F1 avec Renault

Robert Kubica de retour au volant d'une F1 avec Renault
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Lawrence Barretto
Type d'article Actualités