Pirelli confirme l'accident de Rosberg à Bahreïn

Ce matin, Nico Rosberg a été victime d'un violent tête-à-queue lors de la dernière journée des essais privés organisés à Bahreïn par Pirelli

Ce matin, Nico Rosberg a été victime d'un violent tête-à-queue lors de la dernière journée des essais privés organisés à Bahreïn par Pirelli. Un accident survenu à 320 km/h en ligne droite suite à l'explosion d'un pneu.

Si le pilote allemand est sorti indemne de la mésaventure, celle-ci à mis fin à la journée de Mercedes AMG tandis que Rosberg a créé le buzz malgré lui en racontant l'accident sur Twitter. Quelques minutes plus tard, son message avait disparu mais l'information avait déjà circulé.

Ce soir, Pirelli est revenu sur l'incident et a confirmé cette information en insistant sur le fait que de nombreux prototypes de pneus ont été testés sur le circuit de Sakhir durant trois jours. Des prototypes "complètement novateurs en termes de structures et de composés, avec l'objectif de développer les solutions les plus appropriées pour la saison prochaine", précise le manufacturier unique de la Formule 1.

Pirelli ajoute que ce matin lors de l'accident, la Mercedes de Nico Rosberg était équipée de l'un de ces trains de pneus prototypes, testés uniquement en laboratoire, et que celui-ci ne sera plus proposé.

"La sécurité des pneus qui seront fournis pour le championnat la saison prochaine n'est pas en question", affirme par ailleurs Pirelli. "L'accident qui est arrivé à Nico Rosberg est en cours d'investigation et les résultats seront communiqués à la FIA et aux équipes."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités