Pirelli confus concernant son avenir en F1

Alors que Pirelli aurait montré le désir de prolonger le contrat de fourniture pneumatique pour cinq nouvelles saisons auprès de Bernie Ecclestone, la sonnette d’alarme est désormais tirée par le manufacturier pneumatique italien, qui fait face à...

Alors que Pirelli aurait montré le désir de prolonger le contrat de fourniture pneumatique pour cinq nouvelles saisons auprès de Bernie Ecclestone, la sonnette d’alarme est désormais tirée par le manufacturier pneumatique italien, qui fait face à un manque de volonté des instances dirigeantes concernant la signature rapide d’un renouvellement de contrat.

L’engagement de Pirelli en Formule 1 comme fournisseur unique prend contractuellement fin au terme de cette troisième année de présence depuis le retour du manufacturier, en 2011, et les négociations ont pris une tournure difficile ces dernières semaines. C’est désormais au tour de Pirelli de mettre les instances dirigeantes de la F1 sous pression, rappelant que la préparation technique de la saison 2014 ne pourrait se faire dans les meilleures conditions que si une décision est prise à court terme. Les discussions en direct avec plusieurs équipes pour une signature de contrat de fourniture ont jusqu’à présent échoué.

Apparemment, le 1er septembre, nous sommes supposés leur dire [aux équipes, ndlr] tout ce qu’elles ont besoin de savoir concernant les pneus pour la saison suivante, mais nous sommes maintenant à la mi-mai”, a ainsi regretté Paul Hembery dans les colonnes d’Autosport, ajoutant qu’il s’agissait d’une situation “extrêmement sérieuse”, du fait qu’aucun contrat n’est mis en place. “Peut-être que nous ne serons pas là”, a-t-il menacé.

Un planning interne au sein de la structure milanaise fait que le monde de la F1 se doit désormais de donner un signe clair concernant l’avenir de la marque en F1, sous peine de devoir se passer de son engagement. Pour ses besoins d’organisation interne, Pirelli a besoin de penser à sa stratégie sur le moyen terme avec un minimum d’anticipation technique.

Pirelli ne dispose actuellement pas non plus de conditions satisfaisantes pour développer des pneumatiques nouvelle génération en vue des prochaines saisons en raison de la vétusté relative du châssis Renault dont la firme dispose par craintes des équipes de voir un team favorisé en cas d’utilisation d’une monoplace moderne.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités