Pirelli attend deux voire trois arrêts à Mexico

La course du Grand Prix du Mexique 2019 de Formule 1 devrait se gagner, dans des conditions normales, en deux arrêts, selon les estimations de Pirelli.

Pirelli attend deux voire trois arrêts à Mexico

La piste de l'Autodrome des Frères Rodríguez étant située en altitude, elle pose un premier problème au niveau de l'appui aérodynamique. En effet, la densité de l'air à plus de 2000 mètres au-dessus du niveau de la mer est si faible qu'il faut y utiliser une configuration aéro proche de celle de Monaco tout en étant en réalité loin du niveau d'appui délivré en Principauté. En conséquence, les monoplaces manquent d'adhérence, glissent et usent prématurément les pneus.

Lire aussi :

Ce phénomène est renforcé par une seconde difficulté : les conditions météo. En effet, l'asphalte se "gomme" tout au long d'un week-end de course, c'est-à-dire que les passages répétés des monoplaces déposent de plus en plus de matière venue des pneus, ce qui améliore progressivement l'adhérence sur la trajectoire préférentielle. Or, quand il pleut, la piste est nettoyée. À Mexico, non seulement les premières séances du vendredi et du samedi ont été disputées dans des conditions grasses voire humides mais il a également plu abondamment chaque soir et nuit. En conséquence, la piste à l'attaque de la course sera "verte", donc peu gommée. Cela devrait jouer un rôle important dans les premiers relais.

Ajoutez à ce cocktail du graining, à savoir des petites billes de gomme usée qui restent à la surface du pneu et le font rouler sur lui-même (donc moins tourner), et vous avez les ingrédients pour un casse-tête. Malgré tout, les températures plus chaudes attendues ce dimanche par rapport à vendredi pourraient limiter ce phénomène.

Voici les estimations de Pirelli pour les possible stratégies, sur la base d'informations récoltées vendredi :

Estimations 1er relais 2e relais 3e relais
La plus rapide  20-23 tours 20-23 tours  25-31 tours
Plus lente  9-13 tours  22-26 tours  32-40 tours
La plus lente  26-30 tours  41-45 tours  

En sus de ces informations, le manufacturier italien précise que "sur le papier, une stratégie à trois arrêts pourrait en fait être proche [en temps] d'une stratégie à deux arrêts, en utilisant n'importe lesquels des trois composés". Une option de plus, donc, mais qui devrait comme souvent être peu utilisée en raison du risque lié au trafic.

Les écuries du top 3 ont en tout cas choisi leur camp dès les qualifications en passant de la Q2 à la Q3 en pneus mediums, se positionnant d'emblée sur la meilleure stratégie possible en évitant d'avoir à chausser les tendres. Cela offre même l'avantage de pouvoir éventuellement rallonger le premier relais si la dégradation s'avère inférieure à ce qui est attendu, même si cela paraît peu probable. En revanche, pour les quatre pilotes qui complètent le top 10, à savoir les McLaren et les Toro Rosso, il faudra démarrer en tendres et faire face à des adversaires qui auront sans aucun doute opté pour une meilleure stratégie de base.

partages
commentaires
Pirelli étonné par les nouvelles incrustations TV

Article précédent

Pirelli étonné par les nouvelles incrustations TV

Article suivant

Grosjean et Magnussen pas emballés par l'option Kubica

Grosjean et Magnussen pas emballés par l'option Kubica
Charger les commentaires
Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021