Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
8 jours

Pirelli craint des problèmes d'ondes stationnaires à Bakou

partages
commentaires
Pirelli craint des problèmes d'ondes stationnaires à Bakou
Par :
15 juin 2016 à 14:30

Le directeur de la compétition de Pirelli, Paul Hembery, admet que le manufacturier est inquiet au sujet des longues lignes droites de Bakou qui pourraient générer un problème d'onde stationnaire et, dans des cas extrêmes, des crevaisons.

Paul Hembery, Directeur de la Compétition Pirelli
Pneus Pirelli
Le circuit de Bakou
Des pneus Pirelli
Des pneus Pirelli
Le virage 10 avec le château
Des pneus Pirelli
Virage 15

Les ondes stationnaires peuvent devenir une menace pour l'intégrité des pneus dans certaines conditions, combinant des hautes vitesses et des forces latérales.

Elles sont à l'origine des problèmes dont a souffert Michelin lors du GP des États-Unis 2005, et ont de nouveau été au centre des débats après le GP de Belgique 2015, quand Sebastian Vettel a été victime d'une défaillance. Cela a conduit à un contrôle strict des températures et des pressions pneumatiques par la FIA et Pirelli.

Bakou comporte une série de lignes droites et le long passage rapide allant de l'enchaînement à haute vitesse des virages 17 à 20 et jusqu'à la ligne des stands représente un challenge inhabituel pour Pirelli.

"Les longues lignes droites peuvent créer des problèmes d'ondes stationnaires", a expliqué Hembery à Motorsport.com. "Il semble que le circuit ne devrait pas être trop dramatique, mais il y a cette ligne droite, donc il faut être très prudent sur cela au niveau de ce qui va se passer avec la gestion de l'onde stationnaire."

"Quand vous allez sur un nouveau circuit, il peut réserver quelques surprises. La tendance des nouveaux circuits récemment est à des surfaces peu abrasives avec des faibles niveaux d'usure, mais il y a une ligne droite assez agressive et l'onde stationnaire est quelque chose que nous devons gérer, donc il y a un aspect d'intégrité du pneu que nous devons bien surveiller."

Asphalte temporaire

Dans le même temps, certains acteurs de la F1 ont exprimé des inquiétudes concernant une zone d'asphalte temporaire qui a été posée sur des pavés, et l'on craint que les hautes températures de 32-34°C attendues pendant le week-end puissent conduire à un désagrègement de la piste.

"Ces choses, vous devez les contrôler, parce que parfois elles apparaissent banales, jusqu'à ce que vous y soyez confrontés. Une surface temporaire, si elle commence à se casser, vous avez un problème majeur, parce que la réparation est un problème majeur."

"C'est une chose qui doit être contrôlée et qui nécessite des vérifications. En fait, Singapour a quelque chose de similaire. Nous passons sur quelques pavages où ils ont légèrement modifié le circuit."

Présentation vidéo du GP d'Europe

Article suivant
Technique - Les évolutions qui ont remis Ferrari dans le jeu

Article précédent

Technique - Les évolutions qui ont remis Ferrari dans le jeu

Article suivant

Mercedes ne sait pas si son rythme aurait suffi à battre Ferrari

Mercedes ne sait pas si son rythme aurait suffi à battre Ferrari
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Europe
Lieu Baku City Circuit
Auteur Adam Cooper