Pirelli - Difficile de mesurer l'impact sans système FRIC

Avec un pic à 57°C, Pirelli a rencontré vendredi à Hockenheim les températures de piste les plus élevées de la saison

Avec un pic à 57°C, Pirelli a rencontré vendredi à Hockenheim les températures de piste les plus élevées de la saison. Malgré ces conditions extrêmes, les deux trains de pneus les plus tendres de la gamme - le P Zero Jaune Soft et le P Zero Rouge Supersoft - se sont comportés conformément aux paramètres établis sur ce circuit exigeant en matière de traction et de freinage, assure le manufacturier italien, en dépit des inquiétudes de certains teams.

Les hautes températures ne devraient cependant pas durer car une météo variable, avec possibilités d’averses, est attendue pour le reste du week-end. Les données relevées durant les deux séances du jour ne seront donc pas forcément représentatives des circonstances dans lesquelles se dérouleront les qualifications et la course. Les teams devront donc agir en fonction des conditions. Mais si la piste demeure sèche durant le Grand Prix, une stratégie à deux ou trois pit-stops semble d’ores et déjà privilégiée.

Les pilotes Mercedes ont dominé les deux premières sessions, mais on a pu constater que les écarts étaient très faibles. Ces valeurs ne prennent toutefois pas en compte la charge de carburant et les réglages adoptés par chaque écurie, occupée à soigner sa préparation pour le Grand Prix d’Allemagne sur ce tracé utilisé pour la dernière fois pas la Formule 1 il y a deux ans.

"On a pu observer une différence d’une seconde au tour entre les deux mélanges de gomme, mais nous ne pouvons pas considérer l’évolution de la piste comme un facteur majeur dans ce constat", décrit Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport.

"La météo représentera la grande question car des conditions changeantes sont dorénavant attendues. Il y a également eu de nombreuses discussions dans le paddock autour du système FRIC (suspensions interconnectées) mais d’après ce que nous avons constaté, il est difficile d’affirmer quel impact a eu sa suppression sur le fonctionnement des pneumatiques. En tout cas, malgré les fortes chaleurs relevées en piste, les deux gommes se sont extrêmement bien comportées".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités