Pirelli espère une allocation fixe pour le début de saison 2017

Pirelli a révélé que la possibilité de fixer des choix de pneus identiques à toutes les équipes pour le début de saison 2017 était actuellement discutée.

Pirelli espère une allocation fixe pour le début de saison 2017
Günther Steiner, Team Principal Haas F1 Team et Mario Isola, Directeur de Pirelli Racing
Des pneus Pirelli
Des pneus Pirelli
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Pneus Pirelli
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Des pneus Pirelli
Des pneus Pirelli
Des pneus Pirelli

Depuis cette année, chaque pilote doit déterminer la manière de répartir son allocation pneumatique avec 14 semaines d'avance lorsqu'il s'agit de Grands Prix disputés hors Europe. Ce délai permet ainsi à Pirelli de disposer du temps nécessaire pour produire ses enveloppes puis les envoyer sur site. Conformément à cette règle, les choix de pneus pour le Grand Prix d'Australie, manche d'ouverture de la saison, ont été faits dès le mois de décembre dernier.

Pour la saison prochaine, Pirelli doit développer une gamme complète de nouveaux pneus, avec de nouvelles dimensions. Le manufacturier italien espère donc un ajustement de la règle qui lui permettrait de fixer les choix de chaque équipe pour les premières courses de la saison 2017, avant de revenir à ce qui se fait actuellement lors du retour en Europe. 

"Le plan est de garder les mêmes règles", a expliqué Mario Isola, directeur technique de Pirelli. "Bien sûr, nous discutons avec les équipes de la manière dont nous pouvons organiser ça au début de l'année, car elles auront un produit complètement nouveau, des composés complètement nouveaux. Ce sera donc difficile de sélectionner les gommes avec 14 semaines d'avance pour les premières courses."

"C'est quelque chose dont nous devons discuter. À mon avis, le règlement fonctionne, donc il n'y a pas de raison de le changer, mais nous devons trouver une solution au moins pour les trois ou quatre premières courses."

Un problème logistique majeur

Le calendrier 2017 est encore inconnu, mais il débutera par plusieurs manches extra-européennes qui imposent des contraintes logistiques à Pirelli. Le scénario idéal pour la firme de Milan serait de définir avec toutes les équipes une allocation unique pour les premiers Grands Prix. 

"Nous ne connaissons pas le calendrier pour le moment, mais on peut s'appuyer sur celui que nous avions cette année. Entre les essais hivernaux et la première course, nous avions deux semaines. En deux semaines, même par avion, on n'a pas assez de temps pour produire les pneus et les envoyer. Ce n'est pas assez. Nous pouvons réduire le délai en début de saison en utilisant le fret aérien, mais pour l'Australie il faut trois ou quatre semaines."

"Dans ce cas, nous pouvons produire les pneus en avance. S'ils décident, par exemple, d'avoir une allocation fixe au début de l'année, nous pouvons commencer la production. Le plan est de terminer le développement du produit 2017 fin novembre. Nos sessions sont programmées pour avoir une validation finale à Abu Dhabi, après le Grand Prix, avec trois voitures."

"Cette validation finale est là pour vérifier que tout est OK, que les composés sont OK, que la construction est OK. Après ça, le produit est disponible, et nous pouvons débuter la production. Et nous serons donc au début du mois de décembre."

partages
commentaires
Pérez décidera de son avenir pendant l'été

Article précédent

Pérez décidera de son avenir pendant l'été

Article suivant

"Tolérance zéro" avec les limites de la piste à Silverstone

"Tolérance zéro" avec les limites de la piste à Silverstone
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021