Pirelli n’approuve pas la stratégie extrême de Grosjean

Auteur d’une spectaculaire remontée de la 17ème place de la grille à la troisième marche du podium, Romain Grosjean a en théorie offert une belle publicité sur l’endurance des enveloppes Pirelli

Auteur d’une spectaculaire remontée de la 17ème place de la grille à la troisième marche du podium, Romain Grosjean a en théorie offert une belle publicité sur l’endurance des enveloppes Pirelli. Mais cette stratégie osée allait cependant bien à l’encontre des recommandations d’exploitation du fournisseur pneumatique unique, qui avait prévenu les équipes de ne pas tenter de faire rouler les mediums plus de 35 tours en course, afin de ne pas prendre de risques de sécurité. Utilisés de façon extrême, les pneus ne peuvent plus satisfaire de la même manière aux requêtes élémentaires de sécurité et menacent ainsi de rencontrer des défaillances.

Le scandale des explosions de pneus à Silverstone, en milieu de saison, avait notamment été provoqué par une exploitation imprudente des gommes, de nombreuses équipes intervertissant les roues droites et gauches sur le châssis, et utilisant des réglages de pression et de cambrure non recommandés par Pirelli.

S’en était suivi une vague d’émotion publique et une très mauvaise image pour le fournisseur italien, qui avait alors défendu sa position en pointant les équipes du doigt pour leur non-respect des règles de sécurité implicites. La FIA avait alors donné raison à Pirelli en poussant les teams à respecter ces contraintes.

"Nous sommes malgré tout déçus de voir que des équipes sont allées envers nos recommandations en utilisant les mélanges plus longtemps que nous ne l’avions conseillé. Félicitations par-dessus tout à Sebastian et Red Bull pour leur quatrième titre consécutif : une démonstration de leur extraordinaire habileté dans tous les domaines sur toute la saison, notamment quand il s’agit d’utiliser les pneus et de définir des stratégies avantageuses", a déclaré Paul Hembery au terme de la course.

Ainsi, même si Sutil (Force India), Button (McLaren), Ricciardo (Toro Rosso) ou Grosjean et Räikkönen (Lotus) ont fait une grande démonstration de stratégie avec les medium, l’aventure aurait pu être très coûteuse en termes d’image pour Pirelli si le moindre problème avait eu lieu…

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Équipes McLaren , Toro Rosso , Force India
Type d'article Actualités