Pirelli ne manque pas d’arguments pour se justifier

Suite à la polémique qui a suivi le Grand Prix d’Espagne au sujet des pneumatiques, Pirelli a répondu aux fans et aux critiques, alors que le nombre d’arrêts était en moyenne de quatre durant la course catalane

Suite à la polémique qui a suivi le Grand Prix d’Espagne au sujet des pneumatiques, Pirelli a répondu aux fans et aux critiques, alors que le nombre d’arrêts était en moyenne de quatre durant la course catalane.

Le manufacturier de pneus italien a répété les raisons de la faible durée de vie de ses gommes, se conformant au cahier des charges pour lequel il est entré en Formule 1, avec la volonté première de rendre les courses plus excitantes. Si Pirelli a déjà reconnu qu’il y avait eu trop d’arrêts au stand à Barcelone, les arguments ne manquent pas pour expliquer la situation.

"Que voulez-vous ? On nous a demandé de faire en sorte qu’il y ait deux ou trois arrêts et de reproduire le Canada [où il y avait eu une forte usure des pneus en 2010", a réagi Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport.

"Je sais que certains d’entre vous aimeraient que l’on fasse une course à un seul arrêt, pour laquelle les pneus ne seraient pas un critère. On peut revenir à une course processionnaire, où la position en qualification serait la position finale, si c’est ce que vous voulez de la course. Qu’attendez-vous de nous ? Dites-le, nous le ferons."

Pour Pirelli, la situation n’est pas si simple, puisque les essais grandeur nature manquent cruellement, notamment en cours d’année, pour faire les bons choix et ajuster les types de gommes en conséquence.

"Nous n’avons pas d’essais en cours de saison. Nous n’avons pas accès aux voitures pour faire des essais et, malheureusement, nous devons parfois apprendre directement sur les Grands Prix", déplore Hembery.

Le Britannique a également confirmé tout haut ce que certains n’hésitent pas à dire depuis quelques semaines déjà, à savoir que si Pirelli apportait des modifications à ses gommes, cela favoriserait Red Bull Racing en premier lieu.

"C’est un petit peu bizarre, sauf si tout le monde veut donner des pneus à Red Bull pour les aider à gagner le championnat, ce qui semble être le cas. Je pense que c’est assez clair. Il y a une équipe qui bénéficiera d’un changement, et ce sont eux."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités