Pirelli ne veut pas d'une "guerre des pneus"

Le directeur de Pirelli Motorsport, Paul Hembery, ne sait pas encore si sa compagnie resterait si la F1 entrait dans une guerre des pneus

Le directeur de Pirelli Motorsport, Paul Hembery, ne sait pas encore si sa compagnie resterait si la F1 entrait dans une guerre des pneus.

Le Britannique estime qu'un changement n'aurait pas de sens et que la course serait beaucoup moins excitante.

Nous travaillons pour le sport. Le sport doit décider de ce qu'il veut. Si la F1 veut une guerre des pneumatiques, comme c'est arrivé dans les années 2000, -quand les audiences ont disparu- c'est une approche. Ce n'est pas à nous de décider”, a déclaré l'Anglais.

Nous allons attendre et voir si les règles changent. Si le règlement change, alors nous examinerons cela. A l'heure actuelle, les équipes ne sont certainement pas intéressées par une guerre des pneus.

En 2006, Michelin quittait la F1 et laissait Bridgestone comme seul fournisseur de pneus. Pirelli a ensuite remplacé le manufacturier japonais en 2011.

Le patron de la marque milanaise pense que le public n'aimerait pas revoir un combat entre les fournisseurs. Il estime que ce changement entraînerait également des coûts.

Si nous devons dépenser des millions d'euros pour gagner une demi-seconde -sans vraiment prouver que vous avez le meilleur pneu- car les équipes vont recommencer à dominer-, c'est inutile. Tout l'argent a été dépensé à essayer de trouver la performance que le public ne pouvait pas voir. Et si le public ne peut pas le voir, nous ne le comprenons pas.

Hembery se remèmore le fiasco du Grand Prix des Etats Unis en 2005, lorsque seules les six voitures sur pneus Bridgestonne ont pris le départ de la course.

Nous l'avons vu dans le passé. Vous pouvez obtenir de mauvaise réputation, comme après la course d'Indianapolis. C'est l'effet ultime d'une guerre des pneus. Je ne pense pas que ça soit bon pour les fabricants de pneus, et certainement pas bon pour le sport.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités