Pirelli nie tout favoritisme envers Mercedes

La nouvelle construction des pneus Pirelli semble avoir donné un coup de pouce à Mercedes en cette saison 2019, mais le manufacturier italien nie toute collusion.

Pirelli nie tout favoritisme envers Mercedes

Pirelli a lancé cette année des pneus à la bande de roulement plus fine de 0,4 mm afin d'éradiquer les problèmes de surchauffe et de cloquage survenus en 2018. Ce changement semble avoir bénéficié à Mercedes ; les Flèches d'Argent ont déjà remporté dix victoires à la trêve estivale, une de moins que sur les 21 Grands Prix de l'année passée. Cependant, d'après Mario Isola, le lien de cause à effet est plus ténu qu'il n'y paraît.

"C'est principalement lié au design de la voiture", analyse le directeur de la compétition de Pirelli auprès de F1Technical.net. "Nous ne nous focalisons pas sur Mercedes, je suis en mesure de dire que beaucoup d'équipes font très bien fonctionner les pneus. Regardez McLaren, comment ça se passe pour eux par rapport à l'an dernier ! Ce ne sont pas que les pneus, c'est le design de la voiture. Ce sont les écuries qui travaillent bien."

Lire aussi :

Dans le même temps, plusieurs équipes ont déploré qu'il soit difficile de porter ces gommes à la température optimale. Un vote a même eu lieu pour revenir à la construction 2018, sans succès, s'achevant sur une égalité parfaite (cinq teams pour, cinq contre). "Toro Rosso et Red Bull se plaignaient il y a quelques courses, et maintenant ils utilisent les pneus relativement bien", poursuit Isola. "Il y a une courbe d'apprentissage, c'est vrai. Certaines équipes sont capables de mieux comprendre les pneus, et pour d'autres, cela prend un peu plus de temps. En seconde moitié de saison, elles apprennent et convergent, elles utilisent mieux les pneus."

Mario Isola, directeur de la compétition de Pirelli Motorsport, lors de la conférence de presse

Nouvelle philosophie pour 2021

Cependant, Pirelli se doit d'admettre que les gommes actuelles demeurent délicates à manier et va s'atteler à résoudre ce problème en vue de la nouvelle réglementation 2021, avec les roues 18" (contre 13" actuellement).

"Pour 2020, la réglementation technique est stable, donc il n'y a pas de gros changements", indique Isola. "La plupart des commentaires cette année indiquent que nos pneus sont un peu trop pointus. C'est pourquoi pour 2021, de notre côté, nous développons des pneus avec une fenêtre de fonctionnement plus large. On peut le faire avec une construction différente et avec des composés différents. Nous allons dans cette direction, en essayant de maintenir le même nombre de composés homologués. Nous allons également essayer de réduire la surchauffe encore plus, car c'est quelque chose que les pilotes n'aiment pas. S'ils peuvent attaquer davantage avec les pneus, nous aurons de meilleures courses."

Lire aussi :

En revanche, il n'est pas question de revenir à un concept de dégradation rapide qui ne porte plus ses fruits. Ce concept trouvait sa source dans l'épisode du Grand Prix du Canada 2010, lors d'une saison où les courses à un arrêt se multipliaient : à Montréal, l'usure des gommes avait été bien plus élevée que prévu, et la plupart des concurrents avaient changé de pneus trois fois lors d'une épreuve passionnante. Cette philosophie avait donc été adoptée pour les débuts de Pirelli en tant que manufacturier unique, en 2011, mais ces derniers temps, elle n'avait pour conséquence qu'une gestion excessive des gommes de la part des concurrents.

"En 2011, l'objectif était d'attaquer, de faire dégrader les pneus pour réaliser trois ou quatre arrêts au stand. Mais quatre, c'était trop, c'était déroutant. C'était aussi plus facile de dépasser. En 2018, nous avons adopté des composés bien plus tendres, nous avons sélectionné des composés avec une dégradation plus élevée, mais l'approche des équipes était complètement différente : elles ont ralenti les voitures afin d'accomplir une stratégie à un arrêt, elles géraient le rythme et réduisaient la dégradation", conclut Isola.

partages
commentaires
Honda juge Verstappen "très important" pour son projet F1

Article précédent

Honda juge Verstappen "très important" pour son projet F1

Article suivant

Sainz : Les teams de F1 sont plus différents qu'il n'y paraît

Sainz : Les teams de F1 sont plus différents qu'il n'y paraît
Charger les commentaires
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021