Pirelli déconcerté par les plaintes sur les pneus 2019

partages
commentaires
Pirelli déconcerté par les plaintes sur les pneus 2019
Par :
19 mai 2019 à 07:17

Pirelli, le fournisseur unique de pneus de la Formule 1, a indiqué ne pas comprendre les plaintes de certaines écuries et pilotes selon lesquelles les pneus 2019 sont plus compliqués à faire fonctionner.

La forme fluctuante de Haas, qui a vu sa monoplace rapide être handicapée par sa mauvaise gestion de la fenêtre de fonctionnement des pneus, a mis en lumière le défi que représentent les gommes 2019. Le directeur de la structure américaine, Günther Steiner, a déclaré que l'influence des pneus était trop importante, suggérant en sus que la bande de roulement moins épaisse introduite cette année avait rendu la conservation de la chaleur plus difficile.

"Nous dépensons des millions et des millions pour développer ces voitures et puis elles se retrouvent en dehors de la fenêtre [de fonctionnement des pneus] et ne peuvent pas vraiment être performantes. Je ne blâme pas seulement Pirelli. Je nous accuse aussi parce que certaines [équipes] font fonctionner [les pneus]. Mais globalement ce n'est pas la bonne chose à faire. Nous ne devrions pas dire, après la course, 'vos pneus ont fonctionné ou pas ?'."

Lire aussi :

Lewis Hamilton avait expliqué avant la saison qu'aucune équipe n'avait totalement la main sur la façon d'extraire le plus de performance des pneus, et assuré qu'ils étaient plus difficiles à comprendre"Que voulez-vous savoir, si les pneus sont bons ? Je n'ai pas vraiment beaucoup de bonnes choses à dire à ce sujet, alors mieux vaut que je ne dise rien. Au début de l'année, ce sera un défi. Ils sont plus compliqués cette année qu'ils ne l'étaient l'année dernière."

Mais le directeur de la compétition de Pirelli, Mario Isola, se montre déconcerté par les raisons pour lesquelles les écuries pensent que les pneus de cette année sont plus difficiles à faire fonctionner, tout en battant en brèche les suggestions d'une fenêtre de fonctionnement plus étroite que l'an passé. "Si nous parlons de la taille de la fenêtre de fonctionnement, et j'ai entendu des commentaires selon lesquels, cette année, elle était plus étroite, il est difficile de confirmer cela."

"Ce que nous appelons C3 et C4 sont deux composés qui sont le tendre et l'ultratendre de l'an passé. Évidemment, la fenêtre de fonctionnement dépend du composé, donc avec le même composé, nous avons la même fenêtre de fonctionnement. Je ne dis pas qu'elle est plus large, mais ce que je dis c'est qu'ils peuvent l'utiliser à une température plus importante en raison d'une réduction de l'épaisseur [de la bande de roulement], mais on ne peut pas dire qu'elle soit plus étroite."

Lire aussi :

"Les C1 et C2 sont deux composés qui sont plus tendres que l'an passé, donc qui conviennent mieux, et le C5, en termes de dureté, est le même que l'hypertendre, donc en termes de résistance mécanique, c'est mieux. Nous avons fait une comparaison directe à Bakou avec certaines équipes qui ont utilisé l'hyper par rapport au C5, et il est clair que l'hyper avait du graining et que le C5 le réduit, donc je ne comprends pas d'où on peut dire que la fenêtre est plus étroite."

Isola a toutefois affirmé qu'il écouterait les points de vue des équipes si elles estiment que des progrès peuvent être faits. Il a ainsi suggéré que Pirelli puisse envisager d'agrandir la fenêtre de fonctionnement à l'avenir. "Évidemment, j'écoute tout commentaire en provenance des équipes parce que, plus étroite ou non, elles demandent une fenêtre de fonctionnement plus étendue. Le résultat est qu'elles disent que c'est trop étroit."

"Ce qui est clair, c'est qu'il faut que nous travaillons à l'avenir pour avoir une fenêtre de fonctionnement plus large. Bien sûr, nous concevons de nouveaux pneus pour 2020, et pour 2021 également, en ayant en tête le projet de la fin des couvertures chauffantes, donc nous changeons l'approche dans notre manière de designer les composés. Nous testons de nouveaux ingrédients et de nouveaux matériaux pour essayer d'atteindre cet objectif, et nous allons évaluer la possibilité d'introduire quelque chose de nouveau pour 2020, pour le tester également en vue de 2021."

Article suivant
21 victoires pour Mercedes en 2019, Wolff n'y croit pas

Article précédent

21 victoires pour Mercedes en 2019, Wolff n'y croit pas

Article suivant

Départ raté de Bottas : un signe avant-coureur non détecté

Départ raté de Bottas : un signe avant-coureur non détecté
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu