Pirelli pourrait changer ses pneus en Espagne

Paul Hembery, directeur de la compétition chez Pirelli, a confirmé que le manufacturier italien pourrait modifier ses composés avant le Grand Prix d'Espagne, qui marquera le retour en Europe

Paul Hembery, directeur de la compétition chez Pirelli, a confirmé que le manufacturier italien pourrait modifier ses composés avant le Grand Prix d'Espagne, qui marquera le retour en Europe. "Nous avons besoin de quatre courses pour vraiment comprendre toutes les problématiques autour de nos pneus, et si nous faisons des changements, ce sera après Bahreïn et avant l'Espagne." Les pneus Pirelli ont été fortement critiqués depuis le début de saison en raison de leur durée de vie extrêmement réduite pour pimenter la course, mais selon Olivier Panis, il ne faut pas aller trop loin, surtout au nom de la sécurité. "Pirelli n’est pas à 100% fautif. Je pense qu’on leur a demandé des choses par rapport à un spectacle que l’on veut donner. Ils suivent un cahier des charges et je pense que ce n’est pas seulement Pirelli qui décide de la confection des pneus" a-t-il déclaré à RMC Sport. "Aujourd’hui, cela rentre en compte sur un problème de sécurité. Hier Button crève, fait un plat et éclate un pneu. Il ne faut surtout pas qu’un pneu éclate à l’arrière quand le mec est à 300 à l’heure… C’est juste cela qui me fait peur, c’est sur la sécurité." Paul Hembery a également réagi à l'idée dans l'air depuis le Grand Prix de Chine, à savoir une allocation de pneumatiques supplémentaires pour les écuries qui feraient rouler des pilotes non-titulaires le vendredi matin. Hembery s'est dit "enchanté de pouvoir promouvoir l'idée" s'il le faut, mais "toutes les écuries doivent être d'accord, et si les petites écuries veulent vraiment mettre un jeune dans leur voiture, les top teams sont moins réceptifs."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Olivier Panis
Type d'article Actualités