Pirelli pourrait revoir le marquage de ses pneus

Après le premier Grand Prix de la saison à Melbourne, Pirelli peut se montrer satisfait de ses pneumatiques, et l'unique problème qui a émergé de ce week-end est le marquage des gommes italiennes

Après le premier Grand Prix de la saison à Melbourne, Pirelli peut se montrer satisfait de ses pneumatiques, et l'unique problème qui a émergé de ce week-end est le marquage des gommes italiennes.

En effet, lorsque les monoplaces sont en piste, il est difficile de différencier les différents composés de pneus, notamment lorsque le marquage est argenté. Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport, avoue que le manufacturier va y réfléchir afin de trouver une solution.

"Nous étudions les marquages, en particulier l'argent et le blanc. Je pensais que le jaune n'avait pas de problème. En regardant les images tout au long de la course sur les écrans de télévision, je ne pense pas qu'il y avait un doute sur les voitures avec le marquage jaune," a déclaré Paul Hembery à Autosport.

"Mais pour l'argent ? Oui. Je pense que nous devons travailler là-dessus parce que c'est un peu flou avec le noir. Mais si c'est mon plus grand problème, j'en suis alors heureux."

Rubens Barrichello estime qu'il faut changer le marquage des pneumatiques, car il est difficilement identifiable pour les spectateurs.

"Les couleurs des pneus ne se distinguent pas. Pirelli a besoin de faire quelque chose pour les spectateurs. Si vous avez une image figée, vous pouvez voir sur l'image ce que c'est. Mais avec voiture en action, vous ne pouvez pas voir les pneumatiques de celui qui roule. Alors imaginez ce que c'est en tribune. Il serait bon de faire quelque chose de différent," a ajouté Rubens Barrichello.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Rubens Barrichello
Type d'article Actualités