Pirelli prévoit des pneus F1 plus tendres pour 2018

Pirelli a assuré aux pilotes de F1 qu'il cherchait à rendre ses pneus pour la saison prochaine plus tendres, à la suite de discussions concernant la direction à suivre à l'avenir lors du Grand Prix d'Espagne.

Le briefing habituel du vendredi soir à Barcelone a été le théâtre de discussions entre la FIA, les pilotes et le responsable de Pirelli, Mario Isola, sur la question des gommes version 2017.

Un des principaux sujets évoqués a été la pertinence du composé dur (orange) de la gamme, qui s'est avéré inutile en Espagne, et la volonté des pilotes de ne plus l'avoir lors des prochaines courses. Le manufacturier italien, après avoir pris acte de cette demande et de l'inefficacité du pneu dur, a d'ailleurs choisi de s'en passer pour le Grand Prix de Grande-Bretagne.

Mais l'avenir plus lointain a été aussi au centre des débats, notamment en vue de 2018. Isola a ainsi expliqué que les discussions avaient été positives et qu'il y avait un consensus sur le fait que Pirelli s'était montré trop conservateur dans son approche de la saison en cours, en raison de l'incertitude liée à la vitesse réelle des monoplaces créées par la nouvelle réglementation.

S'exprimant exclusivement pour Motorsport.com, le dirigeant de la firme de Milan explique : "C'était une conversation très, très intéressante, parce que je rencontrais les pilotes pour comprendre ce qu'ils pensent des nouveaux produits, et ce qu'ils pensent de la direction que nous prenons pour l'avenir."

"Je dois dire que ça a été une rencontre très, très positive. Nous avons aussi échangé beaucoup d'idées, allant également au-delà des pneus. En plus, la plupart des pilotes étaient impliqués, parce que parfois il y a des pilotes silencieux [lors de ces réunions], mais tous les pilotes de pointe ont parlé, avec des idées intéressantes."

Des gommes plus tendres, des écarts plus homogènes

Même si Isola estime qu'il est un peu trop tôt pour fixer les choses pour 2018, il pense qu'il est important que Pirelli progresse dans beaucoup de domaines l'an prochain, et qu'un attendrissement de ses choix de pneus soit à l'ordre du jour.

"Globalement, tout le monde a le sentiment que [les pneus] sont probablement un cran trop durs par rapport à ce dont nous avons besoin, mais n'oubliez pas que le niveau de développement des voitures sera immense, et nous devons attendre un petit peu avant de prendre des décisions pour le futur."

"Nous devons figer la construction au 1er septembre et figer les composés au 1er décembre, donc actuellement nous travaillons sur la construction et les composés. Mais l'attention est actuellement plus sur la construction, parce que c'est la première partie du produit qui est à figer."

"Ensuite, après cela, nous commencerons à développer de nouvelles gommes. Mais la décision finale interviendra plus tard dans l'année, quand nous aurons quelques indications en provenance de circuits comme Spa, Suzuka et Sepang."

Isola a aussi indiqué que l'un des objectifs de Pirelli pour 2018 serait de s'assurer que les écarts de performance entre les différentes gommes soient plus uniformes. "Pour l'année prochaine, nous avons besoin d'un medium qui est un peu plus rapide, plus proche du tendre, et un dur qui est un niveau plus proche des composés plus tendres, donc nous devrons faire bouger un petit peu la gamme."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités