Pirelli - Räikkönen auteur d'une "grande démonstration"

Kimi Räikkönen (Lotus) a remporté le Grand Prix d’Australie 2013, grâce à une stratégie en deux arrêts, après s’être élancé en pneus supertendres P Zero Rouges et avoir complété deux relais avec le mélange medium P Zero Blanc

Kimi Räikkönen (Lotus) a remporté le Grand Prix d’Australie 2013, grâce à une stratégie en deux arrêts, après s’être élancé en pneus supertendres P Zero Rouges et avoir complété deux relais avec le mélange medium P Zero Blanc. Une stratégie pneumatique qui lui offrit un avantage décisif sur la concurrence, le reste du top 6 ayant anglé la course sur une tactique à trois arrêts.

Seuls quatre pilotes prirent le départ en pneus mediums : Adrian Sutil (Force India), Daniel Ricciardo (Toro Rosso), Sergio Perez (McLaren) et Pastor Maldonado (Williams).

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, décrit la première course de la saison du point de vue du manufacturier unique italien : “Nous avons pris la décision volontairement audacieuse de venir ici avec les pneus supertendres pour mettre du piment et de l’action. Nous pensons avons fait du très bon travail sur ce point, avec une variété de stratégies en deux ou trois arrêts comme attendu, et sept leaders différents”, se félicite-t-il ainsi.

Kimi Räikkönen et Lotus ont parfaitement compris les pneus, faisant fonctionner une stratégie à deux arrêts, là où de nombreux rivaux n’y parvinrent pas.

Il s’agit d’une grande démonstration de gestion pneumatique”, note un Hembery flatté par le fait que Lotus ait rendu les prévisions de deux arrêts gagnants réelles, quand beaucoup pensaient que les pneus ne tiendraient qu'une dizaine de tours.

Bien qu’ils aient souvent été séparés en course, Räikkönen et Lotus se disputaient la victoire face à Fernando Alonso et Ferrari (sur une stratégie « sprint » à trois arrêts) durant la seconde moitié de course. Observer ces différentes approches se dévoiler à la fin représenta une importante partie de l’intrigue stratégique, menant à un final spectaculaire et la présence de trois champions du monde très méritants sur le podium”.

Il convient également de remarquer que Räikkönen a signé le meilleur tour en course dans le 56ème passage, soit l’avant-dernier tout, en pneus mediums ayant 22 tours de vie.

Nous sommes heureux des performances et de la durabilité des deux mélanges, particulièrement en raison du fait que les températures étaient très faibles, générant du graining. Les conditions du weekend prochain, en Malaisie, seront très différentes” !

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Pastor Maldonado , Adrian Sutil , Sergio Pérez , Daniel Ricciardo
Équipes McLaren , Toro Rosso , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités