Pirelli réfute les accusations d'avantage pour Lotus et Ferrari

Le directeur de la compétition de Pirelli, Paul Hembery, a rejeté les rumeurs selon lesquelles Lotus et Ferrari tireraient des avantages sur les pneus du manufacturier italien

Le directeur de la compétition de Pirelli, Paul Hembery, a rejeté les rumeurs selon lesquelles Lotus et Ferrari tireraient des avantages sur les pneus du manufacturier italien. Les attaques sur Lotus concernent le fait que Pirelli utilise pour ses essais privés une Renault R30, qui sort des ateliers d'Enstone, les mêmes où sont actuellement construites les Lotus E21, qui sont les monoplaces les plus économes sur les pneumatiques cette saison. "Nous avons tout fait pour que personne ne soit avantagé par nos données" a déclaré Hembery à Sport Bild. "Nous avons même proposé une rotation des voitures d'essai, avec plusieurs écuries qui nous donneraient à tour de rôle une voiture. La proposition a été rejetée, les autres ne peuvent pas se plaindre désormais." La deuxième théorie est légèrement plus farfelue, en effet, certains bruits de paddock suggéreraient que Ferrari tire également un avantage des pneus Pirelli par le biais de Jaime Alguersuari, pilote d'essais pour le manufacturier italien, qui partagerait ses informations avec Fernando Alonso, Espagnol comme lui. "Quelqu'un m'a dit que Jaime et Fernando ne se parlent même pas" a répondu Hembery dans un sourire. "De toute façon, comment un commentaire pourrait se transformer en concept sur la voiture ? Ce serait dur à accomplir et si une écurie y arriverait, ce serait un avantage minimal."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Jaime Alguersuari
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités