Pirelli ne restera pas en F1 "à tout prix"

Pirelli souhaite prolonger son contrat avec la Formule 1 au-delà de la saison prochaine, mais ne va pas se lancer dans une "course à la surenchère".

Le manufacturier italien est le fournisseur unique de pneus de la discipline reine depuis 2011, après la fin de la collaboration avec Bridgestone.

Il semble que le PDG de la compagnie, Marco Tronchetti Provera, ait dit aux actionnaires ce mardi que la participation à la F1 au-delà de 2019, la terme de l'engagement actuel, n'était pas garantie.

Lors d'une conférence téléphonique, le dirigeant a déclaré que l'implication dans la catégorie était une bonne chose mais qu'elle ne se poursuivrait pas à tout prix et que la marque chercherait à obtenir un accord commercial sur les mêmes bases qu'aujourd'hui.

Pour lui, demeurer en Formule 1 n'est pas essentiel pour Pirelli, étant donné sa présence importante dans les sports mécaniques sur le plan mondial. Tout en étant manufacturier unique du WorldSBK, Pirelli affirme couvrir 460 événements auto et moto chaque année.

"Comme nous l'avons toujours dit, la Formule 1 fonctionne bien pour nous et nous serions heureux et honorés d'y demeurer", a déclaré un porte-parole de Pirelli à Motorsport.com. "Mais si ça se transforme en course à la surenchère, nous ne resterions pas à tout prix."

L'ère Pirelli depuis 2011 est marquée par des pneus à forte dégradation qui sont réclamés par les instances de la discipline pour créer plus de spectacle. 

Avec Franco Nugnes et Edd Straw

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités