Pirelli s'attend à un arrêt unique en course

Le pneu dur Pirelli P Zero Orange et le medium P Zero Blanc seront les deux allocations proposées ce weekend, à l’occasion du Grand Prix des Etats-Unis, dont les essais libres ses sont tenus par des conditions atmosphériques variables (allant d’un...

Le pneu dur Pirelli P Zero Orange et le medium P Zero Blanc seront les deux allocations proposées ce weekend, à l’occasion du Grand Prix des Etats-Unis, dont les essais libres ses sont tenus par des conditions atmosphériques variables (allant d’un épais brouillard dans la matinée, à 25°C dans l’après-midi).

Le pilote le plus rapide de la journée fut Sebastian Vettel (Red Bull), signant un temps de 1m37.305s en medium lors des Essais Libres 2. Son coéquipier Mark Webber s’est adjugé le second meilleur temps, devant les deux Mercedes. Heikki Kovalainen (Lotus) a de son côté rapidement trouvé ses marques avec les deux mélanges Pirelli, signant le 5ème temps pour sa première pige avec Lotus.

La première séance matinale a été retardée en raison d’un épais brouillard, engendrant une incapacité de manœuvrer pour l’hélicoptère médical. C’était alors Fernando Alonso qui avait placé sa Ferrari en haut de la hiérarchie avec le pneu dur. Avec un peu plus de roulage dans l’après-midi, les équipes ont tiré le meilleur parti des 90 minutes allouées. Sur une piste encore en pleine évolution, les équipes se sont concentrées sur l’évaluation de la performance de course avec différentes charges de carburant sur les deux types de pneumatiques.

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport : “Nous avons assisté à une grande variété de conditions aujourd’hui, mais nous nous attendons à des températures à la hausse durant le reste du weekend, ce qui rendra évidemment la tâche encore plus difficile aux équipes au moment de prédire le comportement des pneus, et donc, de décider de la stratégie. Par ailleurs, nous avons vu que la piste a évolué durant les deux séances, les temps devenant progressivement plus rapides.

Globalement, il semble y avoir plus d’adhérence que l’an dernier, quand l’asphalte était encore neuf. Pour l’heure, d’après nos observations, nous pourrions assister à une course à un arrêt unique pour la plupart des concurrents, comme l’an dernier. Certains pourraient cependant tenter deux arrêts s’ils pensent que cela offre un avantage de vitesse. L’usure et la dégradation sont là où nous les attendions : le medium sera nécessaire pour les qualifications, tandis que l’on voit peu de dégradation sur le dur, qui est tout juste moins d’une seconde plus lent au tour que le medium actuellement.

C’est un écart assez important pour que la stratégie fasse la différence, particulièrement pour les pilotes partant en dehors du Top10, et n’ayant pas à attaquer la course avec les pneus utilisés en qualifications. Il y a encore beaucoup de données à analyser dans la soirée, avant que les équipes ne se concentrent sur les simulations de qualifications lors des EL3, qui devraient se tenir par des conditions plus représentatives de ce que l’on verra en course”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Fernando Alonso , Heikki Kovalainen , Sebastian Vettel
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités