Pirelli sait l'usure inévitable à Suzuka

Le circuit de Suzuka fait partie des plus populaires du calendrier F1 grâce à un tracé fascinant et des fans on ne peut plus passionnés

Le circuit de Suzuka fait partie des plus populaires du calendrier F1 grâce à un tracé fascinant et des fans on ne peut plus passionnés. Le Grand Prix du Japon est donc un grand rendez-vous pour la F1. Cette saison, Pirelli vient avec les deux mélanges les plus durs de la gamme : le « dur » P Zero Orange, et le « medium » P Zero Blanc. Une allocation particulièrement bien adaptée au défi de ce célèbre tracé, situé au cœur de la péninsule, près de Nagoya.

Suzuka est connu pour ses courbes rapides comme le 130R et Spoon, qui affectent fortement l’usure et la dégradation pneumatique. On attend par conséquent deux à trois arrêts en course. A Nagoya, la météo est souvent variable ; d’importantes précipitations peuvent animer tout un weekend de Grand Prix. En 2010, les qualifications avaient ainsi dû être repoussées au dimanche matin en raison de trombes d’eau ! La course de l’an dernier s’est cependant tenue par des conditions chaudes dépassant les 30°C, prouvant l’imprévisibilité des cieux.

Suzuka est l’un des circuits où l’on rencontre les niveaux d’usure et de dégradation les plus importants de toute la saison en raison de la relative abrasivité de la surface de la piste et tout particulièrement des importantes charges d’énergie qui traversent les enveloppes”, détaille Paul Hembery, qui espère que les spectateurs et les équipes comprendront que l'usure est inévitable au Japon. C’est pour cette raison que la marque a choisi les deux mélanges les plus résistants de la gamme pour Suzuka cette saison.

Tout ne repose cependant pas sur les virages rapides, car on trouve également de grosses zones de freinage et des courbes serrées.

Il s’agit donc d’un tracé très exigeant en termes d’énergie latérale et relativement clément en termes de traction, en raison de la nature très fluide du tracé, chaque courbe s’enchaînant avec une autre”, poursuit Hembery.

La stratégie pneumatique devrait à nouveau jouer un rôle important.

La course de l’an dernier s’est jouée en deux arrêts, lorsque nous avions désigné les mélanges tendres et durs. Suzuka est un circuit apprécié des pilotes en raison des grandes vitesses de passage. Au Japon, tout est question de vitesse pure : les pneus désignés pour ce weekend doivent être en mesure de permettre aux pilotes de le démontrer, pour la plus grande satisfaction des extraordinaires fans japonais”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités