Pirelli se félicite de la variété des stratégies

Les pneus aux spécificités techniques 2012 ont tenu toutes leurs promesses, proposant une grande variété de stratégies à la faveur d’une réduction de l’écart de performances entre les nouveaux composés de cette année

Les pneus aux spécificités techniques 2012 ont tenu toutes leurs promesses, proposant une grande variété de stratégies à la faveur d’une réduction de l’écart de performances entre les nouveaux composés de cette année. Les nouvelles versions du pneu tendre P Zero Jaune et du medium P Zero Blanc furent désignées pour le Grand Prix d’Australie, mais très peu de temps fut passé sur piste sèche avant le départ de la course ; seuls les Essais Libres 3 ayant été négociés en l’absence de la pluie.

Les leaders ont adopté une stratégie à deux arrêts en course, comme l’an dernier. Le rythme des mediums comparé à celui des tendres n’était cependant cette fois que de cinq dixièmes de secondes au tour. Une différence amenant les pilotes à utiliser les pneus différemment, certains préférant réaliser deux relais en tendres ; d’autres optant pour le pari de deux portions de course en mediums. Le pilote Sauber Sergio Perez s’est encore une fois distingué en étant le seul à ne réaliser qu’un arrêt, débutant en mediums et changeant pour les tendres au tour 24, lui permettant de récolter la huitième position.

L’un des tournants de la course intervint au 36ème passage, lorsque Sebastian Vettel s’empara de la seconde position avec sa Red Bull au profit de la McLaren de Lewis Hamilton, passé par les stands. Jusque-là, la stratégie pneumatique de McLaren avait fonctionné à la perfection, l’équipe faisant le choix de faire arrêter ses deux monoplaces dans le même tour pour leur second arrêt, juste avant l’entrée en piste du Pace-Car. Lorsque celui-ci libéra la piste avec seulement 16 tours à disputer, tous les pilotes à l’exception des Toro Rosso étaient chaussées des P Zero Blancs medium.

Au restart, le leader Jenson Button parvenait à tirer parti de la rapide montée en température du composé medium – y compris par les conditions fraîches de l’après-midi – pour s’extraire du peloton à hauteur d’une seconde sur le premier secteur, avant de s’emparer de la victoire finale en Australie. Vettel, second, avait adopté une stratégie totalement différente, utilisant les pneus tendres durant son relai intermédiaire. La saison dernière, l’Allemand avait remporté le Grand Prix avec une avance de 22 secondes. C’est avec tout juste plus de deux secondes que s’est imposé Button cette année.

Le quatuor de tête s’est tenu en cinq secondes durant les dix derniers tours de course, la lutte pour la dernière marche du podium durant jusque dans la dernière boucle. Un premier long relai lui permettant de remonter jusqu’à la seconde place à un moment donné, permit à l’ex-Champion du Monde Kimi Räikkönen de remonter jusqu’aux points de la septième place dans le dernier tour, après s’être élancé 18ème.

Le meilleur tour fut signé avec le composé medium P Zero Blanc par Jenson Button, qui remporte la treizième victoire de sa carrière. C’est Sergio Perez qui a réalisé le plus long relai de la course (33 boucles) avec le composé medium ; la plus grande distance du mélange tendre étant à mettre au compte du pilote Mercedes Nico Rosberg.

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, commente : “Le Grand Prix d’Australie a clairement comblé nos attentes, et nous avons atteint nos objectifs en proposant une variété de stratégies grâce à la réduction de l’écart de performances entre les composés ; tout en allongeant la fenêtre de pic de performance. L’un des éléments intéressants est le fait que les arrêts aux stands ne furent pas réalisés en raison de l’usure des pneus mais de la dégradation, confirmant ce que nous souhaitions mettre en place en termes de stratégie. Nous avons également vu une utilisation plus importante du pneu medium que du tendre, contrairement à l’an passé. En dépit de cette variété de stratégies, il y eut des bagarres très serrées de toutes part du plateau, jusqu’à un tour final dramatique lors duquel s’accidentait un pilote, et les huitième, neuvième et dixième arrivant presque ensemble ! L’usure et la dégradation des pneus furent d’environ 0.1 au tour sur le mélange tendre. Les pilotes de pointes décidèrent ainsi de rentrer deux fois aux stands en dépit du rythme rapide devant. Félicitations à Jenson Button et McLaren pour leur victoire distinguée et à Mark Webber, qui réalise son meilleur résultat à domicile”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Mark Webber , Kimi Räikkönen , Lewis Hamilton , Nico Rosberg , Sebastian Vettel , Sergio Pérez
Équipes McLaren , Toro Rosso , Mercedes , Sauber
Type d'article Actualités