Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
04 sept.
EL1 dans
23 jours
11 sept.
Prochain événement dans
29 jours
25 sept.
EL1 dans
44 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
57 jours
23 oct.
Prochain événement dans
71 jours
31 oct.
Prochain événement dans
79 jours

Pirelli prévoit deux arrêts pour le GP du Mexique

partages
commentaires
Pirelli prévoit deux arrêts pour le GP du Mexique
Par :
28 oct. 2018 à 10:41

La course sur le circuit de Mexico va offrir plusieurs options stratégiques aux concurrents. Pirelli a mis en avant des tactiques pneumatiques qui pourraient être employées ce dimanche à partir de 20h10.

Le tracé de l'Autódromo Hermanos Rodríguez met à mal les pneus grâce à de multiples enchaînements de virages. Les plus difficiles pour la gomme sont évidemment ceux de la section rapide, en fin de second secteur. Globalement, l'aspect semi-urbain de la piste, très sale et peu gommée, est un problème pour la tenue pneumatique car il y a beaucoup de glissades dans les portions lentes, surchauffant la gomme.

Lire aussi :

Dans ces conditions, en ayant apporté les trois types d'enveloppes les plus tendres, Pirelli a sans doute trouvé les ingrédients qui vont conduire à la mise en oeuvre de stratégies à deux arrêts.

Le manufacturier italien a dévoilé, selon ses simulations, différents scénarios envisageables, que voici :

Estimations 1er relais 2e relais 3e relais
Stratégie la plus rapide  9 tours  31 tours  31 tours
 5 tours  33 tours  33 tours
Deuxième strat la + rapide
(avec beaucoup de gestion)
 15-18 tours  56-53 tours  

Sans surprise, les écuries du top 3 n'ont pas voulu prendre de risques au moment de la Q2 en choisissant les ultratendres. Mais cela présente aussi l'avantage de leur offrir une éventuelle flexibilité stratégique. Même s'il apparaît peu probable qu'elle soit mise en oeuvre si la course se déroule normalement, la stratégie à un arrêt peu s'avérer intéressante si les circonstances de course tournent en faveur du pilote qui s'y emploie. Aussi, les Red Bull ayant globalement semblé moins souffrir de dégradation pneumatique que les autres, peut-être s'agira-t-il de leur plan de bataille initial. 

Pour la première fois depuis bien longtemps, l'altitude du circuit, les conditions de piste et les choix de Pirelli promettent donc éventuellement de la diversité stratégique, sur une piste où les dépassements sont loin d'être impossibles.

Vidéo - La grille de départ du GP du Mexique

Article précédent

Vidéo - La grille de départ du GP du Mexique

Article suivant

La crainte d'un départ bouillant et d'un "carnage" à Mexico

La crainte d'un départ bouillant et d'un "carnage" à Mexico
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Catégorie Course
Auteur Fabien Gaillard