Pirelli tente d'apaiser les craintes sur les avantages des tests 2017

Pirelli assure faire tout son possible pour éviter que les équipes de Formule 1 qui l'aident dans le développement pneumatique n'en tirent un avantage, malgré les craintes de Pat Symonds.

Pirelli tente d'apaiser les craintes sur les avantages des tests 2017
Des pneus Pirelli
Pneus Pirelli
Des pneus Pirelli
Pascal Wehrlein, pilote d'essais Mercedes AMG F1 W05 Hybrid
Esteban Ocon, pilote d'essais Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Pascal Wehrlein, pilote d'essais Mercedes AMG F1 W05 Hybrid
Pascal Wehrlein, pilote d'essais Mercedes AMG F1 W05 Hybrid
Esteban Ocon, pilote d'essais Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Pascal Wehrlein, pilote d'essais Mercedes AMG F1 W05 Hybrid
Pascal Wehrlein, pilote d'essais Mercedes AMG F1 W05 Hybrid
Pascal Wehrlein, pilote d'essais Mercedes AMG F1 W05 Hybrid
Pascal Wehrlein, pilote d'essais Mercedes AMG F1 W05 Hybrid

Mercedes, Red Bull et Ferrari sont lourdement impliqués dans les préparatifs de Pirelli pour 2017. Ils ont utilisé des anciennes voitures ces dernières semaines pour du travail sur les composés, et préparent des voitures hybrides pour faire rouler les pneus plus larges lors d'un programme extensif qui débutera en août.

Leur implication a soulevé des inquiétudes de la part du directeur technique de Williams, Pat Symonds, qui pense qu'ils connaîtront un excellent début de saison en sachant ce dont ils ont besoin pour les gommes de l'année prochaine.

"Je pense que c’est un énorme avantage et je pense que c’est quelque chose que nous devons considérer. Même lors de ces courts essais à l’aveugle, il y a toujours l’avantage que les commentaires que vous faites orientent la direction des pneus."

Mais le manager de Pirelli, Mario Isola, a indiqué que beaucoup d'efforts ont été faits concernant les plans des essais par la firme et la FIA pour s'assurer que le moindre gain obtenu par les équipes impliquées soit minime. "Nous avons fait de notre mieux pour éviter cette situation, et c'est pourquoi toutes les données seront partagées avec toutes les équipes", a-t-il expliqué.

"Les équipes qui ne vont pas faire les tests recevront des rapports détaillés, recevront tous les commentaires des pilotes, toutes nos analyses et quelques modèles que nous développerons dans les prochains mois. Nous fournirons les mêmes informations."

"N'oubliez pas que les essais sont à l'aveugle pour les équipes qui testent. Ils savent qu'ils ont des pneus de test. Ils ne savent pas s'il s'agit d'une base, s'il s'agit d'un prototype, ou ce qui est dans le prototype - si c'est un composé ou une construction différents. Ils ne savent rien."

"Ils reçoivent un plan de roulage à l'aveugle, préparé par Pirelli. Nous savons ce qui est à l'intérieur des pneus mais ils ne savent pas. Ils reçoivent les rapports de la même façon que les autres équipes. Bien sûr, il est difficile de dire s'il s'agit d'un avantage ou pas. Mais nous avons eu beaucoup de réunions et de discussions pour ne pas donner un désavantage à ceux qui ne font pas les tests."

La meilleure solution

Une des conditions du maintien de Pirelli en F1 était qu'un véritable plan soit mis en place pour 2017. Et même si le programme a laissé quelques équipes mécontentes, Isola explique clairement qu'il n'y avait pas de meilleure façon, pour Pirelli, de préparer les choses pour la saison prochaine.

"Nous avons discuté des tests, et les tests de pneus, depuis que nous avons commencé en F1, ne sont jamais un sujet facile à discuter. Je pense que maintenant, nous avons trouvé une très bonne solution. Si toutes les équipes ne sont pas heureuses, je suis désolé de cela. Mais nous devons trouver une solution et nous avons aussi besoin des outils pour faire notre travail correctement."

"En 2009, nous avions une voiture Toyota, ce qui était une bonne solution car Toyota avait arrêté de participer au Championnat. C'était une solution idéale, mais nous n'avons pas d'équipe qui arrête chaque année, donc nous devons trouver une solution."

Les tests de 2017

Isola a aussi déclaré que Pirelli prévoyait de profiter de plus de tests pneumatiques en cours de saison l'année prochaine pour l'aider à aller plus loin dans l'affinage de ses produits pour 2018, lors desquels le manufacturier espère utiliser des voitures 2017.

"Nous voulons nous servir de l'opportunité en 2017 pour développer 2018. Nous aurons probablement plus d'équipes intéressées par les tests, et c'est quelque chose que nous verrons à la fin de cette année."

Avec Jamie Klein

partages
commentaires
Ferrari - Marchionne à la manœuvre à Maranello

Article précédent

Ferrari - Marchionne à la manœuvre à Maranello

Article suivant

Restrictions radio - Une réglementation impossible ?

Restrictions radio - Une réglementation impossible ?
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021