Pirelli testera des pneus prototypes 2021 à Portimão

Pilotes et écuries auront l'obligation de tester des pneus prototypes pour le compte de Pirelli lors des essais libres du Grand Prix du Portugal.

Pirelli testera des pneus prototypes 2021 à Portimão

Pirelli testera des pneus prototypes pour 2021 lors de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix du Portugal (23-25 octobre), le mois prochain à Portimão. Conformément au nouveau point de règlement introduit avant le début de la saison, tous les pilotes devront participer à ce test qui se tiendra dans la première demi-heure de la séance. Chacun d'entre eux disposera de deux trains de pneus. 

Lire aussi :

Ces essais étaient initialement prévus à Silverstone et Barcelone mais ont été repoussés après les problèmes pneumatiques rencontrés durant le Grand Prix de Grande-Bretagne, laissant davantage de temps à Pirelli pour travailler sur ses enveloppes. Le manufacturier unique a choisi le circuit portugais, nouveau venu au calendrier, considérant qu'il était le plus représentatif des conditions voulues parmi les prochains rendez-vous.

"Nous avons envoyé une requête à la FIA pour avoir un test, ou une validation, de pneus de développement à Portimão", confirme Mario Isola, directeur de Pirelli F1. "C'est principalement dû au fait que nous pensons que Portimão est un circuit représentatif. Nous n'avons pas d'informations sur Portimão car c'est un nouveau Grand Prix, mais nous pouvons faire des comparaisons avec la base, avec le pneu qu'ils utiliseront tout le week-end."

"Imola est un Grand Prix sur deux jours donc nous ne pouvons pas y demander de test. C'est donc la seule option possible avec un Grand Prix sur trois jours où il y a EL1, EL2 et EL3. Nous pensons qu'il fera froid au Nürburgring au moment où nous nous y rendrons. L'autre possibilité était peut-être Bahreïn, mais ce sera après le 1er novembre, qui constitue la date butoir pour que nous présentions la nouvelle spécification. Nous avons donc choisi Portimão pour tester différents prototypes, avec l'idée d'introduire un pneu affiné pour l'année prochaine."

Les changements que Pirelli cherche à apporter concernent avant tout la construction des pneumatiques. Théoriquement, les composés ne devraient pas particulièrement évoluer mais la firme de Milan n'écarte pas définitivement cette hypothèse, quelques ajustements au niveau des types de gommes pouvant être envisagés.

"Nous avons un peu plus de marge à l'avant, où nous pouvons jouer avec le profil externe", détaille Mario Isola. "C'est plus difficile à l'arrière car le test se fera avec les voitures actuelles et cela veut dire que nous ne pouvons pas modifier les dimensions car le fond plat est très proche du pneu. Nous travaillons principalement sur la construction, mais je ne peux pas exclure le fait que nous revoyions légèrement les composés."

Concernant la fin de la saison 2020, Pirelli doit encore décider certaines allocations pneumatiques maintenant que le calendrier modifié est entièrement et définitivement connu. Pour le Grand Prix d'Émilie-Romagne à Imola, cette allocation passera de 13 à 10 trains de pneus puisqu'il n'y aura qu'une seule séance d'essais libres avant les qualifications et la course.

À Bahreïn, où se disputeront deux courses sur deux tracés très différents, Pirelli n'envisage pas de faire varier les composés d'une semaine à l'autre. "Le second [tracé] est moins agressif que le premier d'après nos simulations et celles que nous avons reçues de la FOM", explique Mario Isola au sujet de la piste extérieure de Sakhir, qui sera utilisée pour la première fois.

partages
commentaires
L'écurie Mercedes a dépensé plus que jamais en 2019
Article précédent

L'écurie Mercedes a dépensé plus que jamais en 2019

Article suivant

Renault : Red Bull ne peut pas gagner avec un motoriste "si distinct"

Renault : Red Bull ne peut pas gagner avec un motoriste "si distinct"
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021