Plafond budgétaire : Aston Martin proche d'un accord avec la FIA

Le cas d'Aston Martin, en infraction avec le Règlement Financier 2021, devrait être réglé dans ces prochains jours avec la FIA.

Sebastian Vettel, Aston Martin AMR22, sort de son stand

En infraction avec le Règlement Financier 2021 uniquement sur le volet administratif, Aston Martin est en passe de finaliser un Accord d'acceptation d'infraction (ABA), tel que le définissent les textes de la FIA. L'écurie anglaise se dirige vers une solution identique à celle employée par Williams en juin dernier et qui devrait a priori lui éviter toute sanction sportive. L'issue pourrait même être connue dès cette semaine. Rappelons que l'ABA est un accord qui implique que l'écurie reconnaît ses torts, qu'elle accepte la sanction proposée par la FIA et qu'elle ne la contestera pas.

"Nous sommes en discussions avec la FIA", confirme à Motorsport.com Mike Krack, directeur d'Aston Martin. "Je pense que c'est quelque chose que l'on essaiera de conclure dans les prochains jours. Nous avons eu des discussions pendant le week-end avec eux. Et je suis plutôt confiant pour que ce soit bientôt résolu."

Il y a deux semaines, Aston Martin n'a pas reçu la certification de la FIA pour ses comptes 2021 en raison de l'infraction relevée dans la procédure, mais il ne s'agit pas d'un dépassement du plafond budgétaire, comme cela est en revanche reproché à Red Bull Racing. "Je pense que c'est un ensemble réglementaire complexe, très complexe", souligne Mike Krack. "Et ce n'est pas frustrant, ça montre que l'on doit mieux travailler à l'avenir afin de ne pas rencontrer de tels problèmes. Au bout du compte, je crois que le plus important, c'est que l'on était sous le plafond. Le reste, ce n'est que procédural."

L'infraction reprochée à Aston Martin serait liée à une taxe spécifique au Royaume-Uni et qui aurait été interprétée de différentes manières par l'écurie et par la FIA. L'équipe de Silverstone refuse toutefois de donner davantage de détails sur cette question. "Je préférerais que l'accord soit signé avant que l'on puisse en dire plus", précise Mike Krack. "Il y aura aussi un communiqué de presse de la FIA je pense, disant qu'il y a un accord avec nous. Il y aura donc davantage de détails dans les prochains jours."

Le dossier d'Aston Martin n'est en tout cas pas dépendant de celui qui oppose Red Bull à la FIA, d'autant que pour ce dernier, les discussions ont pris du retard dans le contexte du décès de Dietrich Mateschitz. "Ce sont deux choses indépendantes", confirme Mike Krack. "Je ne verrais aucun inconvénient à ce que notre cas soit réglé aussi vite que possible. Et c'est aussi une situation différente, on n'a pas trop dépensé. Ça dépend aussi de la FIA. Il y a des gens qui voyagent mais je pense que l'on a fait quelques pas de plus ce week-end. On n'en est plus très loin. Mais je ne peux pas vous dire si ce sera demain, mercredi ou un autre jour."

Propos recueillis par Adam Cooper

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Russell a présenté ses excuses à Sainz après l'incident du départ
Article suivant Joie et larmes chez Red Bull : "Mateschitz aurait été très fier"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France