La pluie en arbitre à Melbourne ?

Le week-end australien a débuté sous un beau soleil, mais les prévisions météorologiques annoncent une suite de programme probablement perturbée... particulièrement samedi.

La pluie en arbitre à Melbourne ?
Fernando Alonso, McLaren MCL33 Renault
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33 Renault, devant Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, and Sergio Perez, Force India VJM11 Mercedes
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Lance Stroll, Williams FW41 Mercedes, dans les stands
Les drapeaux de Melbourne et de la F1
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer
Les mécaniciens Toro Rosso préparent des pneus
Lance Stroll, Williams FW41 Mercedes
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13 Honda, Charles Leclerc, Sauber C37 Ferrari
Charger le lecteur audio

Le soleil brille ce vendredi à Melbourne, offrant des conditions idéales à l'ensemble des écuries pour préparer le Grand Prix d'Australie et accumuler les tours au cours des deux séances d'essais libres. Néanmoins, tout ceci risque de ne pas être représentatif de la suite du week-end, avec des prévisions météo plutôt pessimistes et qui tendent à se confirmer dans ce sens. 

Si l'on se fie aux derniers bulletins prévisionnels, le temps devrait tourner à l'orage la nuit prochaine dans le ciel de Melbourne, entre vendredi et samedi. La probabilité de pluie pour cette journée lors de laquelle auront lieu la troisième séance d'essais libres est les qualifications est annoncée à 100%. Le gros des averses est attendu pour la matinée avant de s'estomper, mais le ciel devrait rester chargé et, avec 22°C dans l'air, des pluies orageuses seraient de nouveau attendues dans l'après-midi.

Ce samedi s'annonce pour le moment comme le jour du week-end le plus capricieux au niveau de la couleur du ciel, puisque du mieux est attendu pour dimanche. Les risques de pluie pour la journée du Grand Prix sont estimés à 50%, avec là aussi une prépondérance à voir les averses survenir dans la matinée, avant de laisser peu à peu place au soleil. En revanche, le vent pourrait faire son apparition de manière plus prononcée. Pour la course, le mercure atteindrait les 23°C.

En cas de piste humide ou détrempée, les pilotes pourront recourir aux pneus intermédiaires ou pluie de la gamme Pirelli. Le plateau a déjà pu avoir un aperçu de ces enveloppes lors de la première semaine de tests hivernaux à Barcelone, le mois dernier, lorsque les conditions étaient exécrables. La température hivernale n'avait toutefois rien à voir avec celle de Melbourne.

partages
commentaires
Force India ne changera pas de nom en 2018
Article précédent

Force India ne changera pas de nom en 2018

Article suivant

EL2 - Hamilton confirme, la lutte à trois se précise

EL2 - Hamilton confirme, la lutte à trois se précise
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021