Pluie et voiture de sécurité au coeur de la stratégie

La stratégie pneumatique compte toujours beaucoup au Canada

La stratégie pneumatique compte toujours beaucoup au Canada. En plus d'une proportion à évoluer de façon importante au fil du weekend de course en raison de son caractère temporaire, le circuit Gilles Villeneuve voit souvent la voiture de sécurité intervenir.

Avec Singapour, la Corée et Monaco, le Canada représente une chance d’entrée en piste de la voiture de sécurité très importante. C’est l’une des raisons pour lesquelles une stratégie flexible paie souvent au Canada. Une voiture de sécurité peut totalement changer la physionomie d’une course et si cela ne fut pas le cas il y a deux semaines à Monaco, les opportunités de dépassement sont plus nombreuses sur les rives du Saint Laurent.

L’an dernier fut une course sèche, mais nous avons assisté à un nouveau record avec un septième vainqueur en sept courses”, se rémémore Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport.

En raison du niveau d’usure et de dégradation important, nous nous attendons à voir différentes stratégies à l’oeuvre, comme l’an dernier, avec des équipes décidant d’opter pour une stratégie « sprint », ou de faire moins d’arrêts en plaçant l’accent sur l’endurance”.

L’an dernier, c’est l’approche « sprint » qui a payé, mais avec tant de paramètres en jeu, les équipes devront analyser les données -sans parler de la météo- avec une grande attention avant de s’attacher à une quelconque tactique”, rappelle le Britannique. “Une approche flexible fonctionne souvent le mieux au Canada et l’on peut s’attendre à ce que beaucoup d’équipes gardent des options afin de permettre aux pilotes de réellement faire la différence quand c’est important”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Gilles Villeneuve
Type d'article Actualités