Pneus : Ferrari joue la prudence pour le Grand Prix d'Autriche

Les sélections pneumatiques dévoilées par Pirelli en vue du Grand Prix d'Autriche 2019 de F1 montrent une grande prudence de la part de la Scuderia au niveau du choix des tendres.

Pneus : Ferrari joue la prudence pour le Grand Prix d'Autriche

L'arrivée de l'été annonce en Formule 1 l'arrivée des Grands Prix avec une semaine d'intervalle. Si, contrairement à la saison passée, il n'y aura pas en 2019 d'enchaînements de trois GP consécutifs (organisation justifiée en 2018 par la Coupe du monde de football), les deux courses qui arrivent se déroulent au cours des deux prochains week-ends, avec la France du 21 au 23 juin et l'Autriche du 28 au 30.

Lire aussi :

En conséquence, les sélections pneumatiques des écuries ont d'ores et déjà été annoncées par Pirelli en vue de l'épreuve qui se déroulera sur le Red Bull Ring. Et à ce petit jeu, Ferrari a fait le choix notable de n'emporter que sept trains de tendres pour ses pilotes contre huit ou neuf pour les rivaux de Mercedes et Red Bull. La Scuderia a même été jusqu'à allouer cinq sets de mediums à Charles Leclerc, qui sera le pilote le plus richement doté dans le domaine à Spielberg.

Mercedes adopte une fois n'est pas coutume une approche plus offensive avec neuf trains de tendres et, comme toujours, un travail de longs relais partagé et une allocation en conséquence pour Lewis Hamilton et Valtteri Bottas au niveau des mediums et des durs. 

Rappel du règlement

Chaque pilote doit conserver un train du mélange le plus tendre pour la Q3. Ceux qui y entrent peuvent l'utiliser à ce moment des qualifications, les autres peuvent quant à eux le garder pour la course. Chaque pilote doit également avoir deux trains, un de mediums et un de durs, disponibles pour la course, avec l'obligation en course d'utiliser l'un des deux et de changer au moins une fois de composé. Les équipes sont libres de choisir parmi les dix trains restant à leur disposition, pour parvenir à un nombre total de 13 pour le week-end.

Sélections pneumatiques des pilotes

partages
commentaires
Ferrari avec de "petites évolutions" pour le GP de France
Article précédent

Ferrari avec de "petites évolutions" pour le GP de France

Article suivant

Dernière chance d'acheter vos billets pour le GP de France F1 !

Dernière chance d'acheter vos billets pour le GP de France F1 !
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021