Pneus - L'ultratendre pour inciter à la variété stratégique à Abu Dhabi

partages
commentaires
Pneus - L'ultratendre pour inciter à la variété stratégique à Abu Dhabi
Par : Fabien Gaillard
22 nov. 2016 à 09:30

Avant la dernière épreuve du calendrier 2016 de la Formule 1, voici les éléments à prendre en compte sur le plan des pneumatiques.

Des pneus Pirelli pour Mercedes AMG F1 team
Un pneu Pirelli
Des pneus Pirelli usés
Des pneus Pirelli
Des pneus Pirelli
Des pneus Pirelli
Des pneus Pirelli
Des pneus Pirelli
Un mécanicien Williams avec des pneus Pirelli

Épilogue de la saison la plus longue de l’histoire de la F1, le Grand Prix d’Abu Dhabi sera bien évidemment le théâtre du sacre de Nico Rosberg ou de Lewis Hamilton, pour un duel qui va finalement attirer toute l'attention du paddock.

Pour cet ultime épisode, ce sont les pneus les plus tendres de la gamme fournie par Pirelli qui seront disponibles, à savoir les ultratendres (violets), les supertendres (rouges) et les tendres (jaunes). Le premier fera sa cinquième apparition de la saison après les GP de Monaco, du Canada, d’Autriche et de Singapour.

Une telle sélection est liée au circuit dont la piste est très peu abrasive, offrant donc une usure faible de la gomme. Le tracé est tout de même composé de quelques courbes rapides qui vont exercer sur le pneu des forces longitudinales.

Malgré tout, il s’agit d’une piste aux virages assez variés, donc l’appui sur la voiture est à un niveau moyen. En sus, les conditions de piste, avec le jour qui décline pendant l’épreuve, permettent un abaissement progressif des températures et donc une sollicitation moins grande du pneu.

L’an passé, Rosberg l’avait emporté après s’être élancé de la pole position : parti en supertendres, il s’était arrêté aux 10e et 31e tours, à chaque fois pour monter des tendres. Sebastian Vettel, 4e après être parti 15e, avait fait la stratégie miroir en débutant par deux relais en tendres avant de finalement chausser les supertendres.

Comme d’habitude, le mot de la fin revient à Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport : "Abu Dhabi est l’un des circuits que nous connaissons le mieux pour y avoir effectué de nombreux tests par le passé. Tout récemment, d’ailleurs, pour essayer les pneumatiques aux dimensions 2017 que nous développons depuis le mois d’août."

"Le nouvel élément, cette année, sera cependant l’introduction du mélange ultratendre qui devrait offrir de bonnes performances sur un revêtement qui a valeur de test pour les pneumatiques. Les trois types de gomme conviendront de toute façon à ce tracé et cela permettra de multiplier les options stratégiques."

"Si l’attention sera portée sur le dénouement du championnat 2016, nous aurons d’ores et déjà le regard tourné vers l’avenir, puisqu’avant le départ du Grand Prix, nous présenterons aux médias les pneumatiques 2017. Lesquels prendront la piste, le mardi après la course, chaussés sur les trois monoplaces hybrides qui ont pris part à ce programme d’essais."

Article suivant
Button "immensément fier" de sa carrière en F1

Article précédent

Button "immensément fier" de sa carrière en F1

Article suivant

Tests pneus 2017 : ça coince entre les équipes et Pirelli

Tests pneus 2017 : ça coince entre les équipes et Pirelli
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Lieu Yas Marina Circuit
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Preview