Formule 1
C
GP de Bahreïn
28 mars
EL1 dans
63 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
86 jours
09 mai
Prochain événement dans
103 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
134 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
142 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
159 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
177 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
191 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
219 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
226 jours
12 sept.
Course dans
233 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
247 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
250 jours
10 oct.
Course dans
260 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
275 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
282 jours

Pneus : Les pilotes s'agacent, Hamilton veut un concurrent à Pirelli

partages
commentaires
Pneus : Les pilotes s'agacent, Hamilton veut un concurrent à Pirelli
Par :

Le sujet des pneus Pirelli pour 2021 cristallise les critiques des pilotes, agacés par une situation qui n'évolue pas dans le bon sens depuis des années.

Sur fond de nouvelle polémique provoquée par les pneus Pirelli à Bahreïn, où les tests des gommes 2021 ont conduit à une volée de critiques de la part des pilotes, Lewis Hamilton a remis sur le tapis l'idée d'un retour à la concurrence entre deux manufacturiers. Cette situation, qui n'a plus été vue en Formule 1 depuis 2006 et la dernière saison de présence de Bridgestone et Michelin, est totalement écartée par les instances à ce jour pour des raisons évidentes de réduction des coûts. Pirelli a succédé à Bridgestone en 2011 comme fournisseur officiel de la discipline et le sera encore pour les prochaines années, ce qui ne prive pas Hamilton d’espérer un changement de donne à l'avenir.

Lire aussi :

"Nous essayons d'être constructifs, de les soutenir en coulisses, et rien ne change", regrette le septuple Champion du monde quant au travail mené avec Pirelli. "Et puis même lorsque nous disons quelque chose qui n'est pas positif devant la presse, rien ne change. La guerre des pneus qu'il y avait avant en Formule 1 me manque. Je pense que c'était génial. Quand il n'y a pas de concurrence, il n'y a personne sur qui se baser. Imaginez pour une équipe, par exemple pour Max [Verstappen] et son équipe, si nous [Mercedes] n'étions pas là : ils ne développeraient pas comme ils le font aujourd'hui pour se lancer à la poursuite d'un concurrent. La Formule 1 doit faire quelque chose de différent à l'avenir, c'est quelque chose que nous devons faire."

Les pilotes refuseront-ils les pneus 2021 ?

Vendredi lors des essais libres du Grand Prix de Bahreïn, tous les pilotes ont pu tester les pneus modifiés par Pirelli et homologués pour la saison prochaine. Pas un n'a fait un commentaire positif à l'égard d'enveloppes pesant environ trois kilos de plus qu'auparavant et faisant chuter la performance d'une seconde au tour. Ce dernier critère n'est toutefois pas l'objet principal de leur vindicte, et même si Toto Wolff a rappelé qu'il était nécessaire de soutenir Pirelli devant ces modifications effectuées sur l'autel de la sécurité, la firme de Milan peine à convaincre.

Panneau Pirelli

"Dans la lettre des pilotes, il y a toujours eu de nombreuses requêtes au niveau de la performance, de la surchauffe et du cloquage, en dehors de la sécurité", rappelle Carlos Sainz. "Bien sûr, la sécurité est l'une de nos priorités les plus élevées, si ce n'est la plus élevée. Mais après deux ou trois ans avec le même composé, on attend aussi des améliorations de performance, ou au moins des progrès au niveau des problèmes de surchauffe que nous avons connus récemment. C'est pourquoi les pilotes parlent un peu plus du pneu en lui-même, de cet aspect surchauffe et feeling. Nous voulons rendre le pneu moins sujet à la surchauffe, car c'est ce qui nous restreint en course pour créer plus de spectacle et attaquer comme des pilotes de F1."

Alexander Albon confirme ce sentiment qui dépasse le simple cadre de la performance pure. "Nous n'allons pas dans la bonne direction avec le développement des pneus", déplore le pilote Red Bull. "Il y a bien sûr eu du travail de fait, et je suis sûr que nous allons faire davantage de tests avec les nouveaux pneus, mais dans l'ensemble, le pneu était une seconde plus lent que ce que nous avons actuellement. Il était lent et se dégradait beaucoup. Nous voulons toujours un pneu robuste qui soit performant, et qui ne surchauffe pas rapidement. Malheureusement, ce que nous avons testé n'allait pas dans le bon sens."

Les pneus 2021 doivent de nouveau être testés lors des essais libres du Grand Prix d'Abu Dhabi et, pour l'heure, Pirelli n'a absolument pas ouvert la porte à une autre issue que leur utilisation la saison prochaine. "C'est une décision que nous devons prendre", tempère toutefois Lando Norris. "Entre pilotes, nous discutons de ce que nous pensons être le mieux. Il y a évidemment des préoccupations de sécurité, mais il y a déjà eu des choses de faites pour limiter l'appui aérodynamique et le grip, avec des changements aéro pour l'an prochain. Nous devons en discuter davantage entre nous ainsi qu'avec la FIA et Pirelli, pour parvenir ensemble à un accord."

Gasly et AlphaTauri entre soulagement et déception

Article précédent

Gasly et AlphaTauri entre soulagement et déception

Article suivant

LIVE F1 - Suivez le Grand Prix de Bahreïn en direct

LIVE F1 - Suivez le Grand Prix de Bahreïn en direct
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Carlos Sainz Jr. , Alexander Albon , Lando Norris
Auteur Basile Davoine