Les points échappent encore et toujours à Russell

George Russell espérait marquer ses premiers points avec Williams ce dimanche ; il n'en a rien été.

Les points échappent encore et toujours à Russell

"Si proche, et pourtant !" Voilà deux saisons et demie que George Russell est en quête de ses premiers points avec Williams en Formule 1, et les opportunités se multiplient sans jamais se concrétiser. Le week-end dernier, au Grand Prix de Styrie, Russell avait été contraint à l'abandon par un problème technique alors qu'il était huitième ; ce week-end, il a réalisé l'exploit d'atteindre la Q3 et occupait même la huitième position sur la grille.

L'Anglais n'est toutefois pas parvenu à se maintenir à ce niveau, avec la perte de quatre places au premier tour. "Je n'ai pas pris le meilleur départ qui soit, à vrai dire", relate-t-il au micro de Sky Sports F1. "J'ai pris un bon envol, mais Tsunoda a fait un assez gros blocage de roue et m'a un peu coupé la route pour éviter de percuter son coéquipier, j'ai dû freiner et deux pilotes m'ont dépassé. Cela n'a pas vraiment changé l'issue de notre course, car c'étaient des voitures plus rapides qui allaient forcément finir devant."

Lire aussi :

Russell a ensuite mené une course très solide avec sa stratégie à un arrêt, se hissant dans le top 10 au 52e passage. Il a ensuite résisté à l'Alpine de Fernando Alonso pendant une dizaine de tours, avant de céder aux assauts du double Champion du monde à quatre boucles du but.

"J'ai attaqué autant que possible, je suis allé aussi vite que possible, et au final, si l'on pouvait choisir n'importe quel pilote à avoir derrière soi, ce ne serait probablement pas Fernando", confie le pilote Williams, qui fait l'objet d'une enquête des commissaires pour avoir changé de trajectoire au freinage. "C'était très serré. C'était très compliqué avec toute son expérience et sa vitesse : hier, il était vraiment, vraiment rapide et il aurait dû finir dans le top 5 [en qualifs]. Essayer de le maintenir derrière, avec sa rapidité digne du top 5 ce week-end, c'était probablement impossible."

Russell fait contre mauvaise fortune bon cœur et tire de cette performance des points positifs, indiquant qu'elle lui donne "énormément" de confiance. "Je fais tellement corps avec la voiture et l'équipe en ce moment, nous tirons vraiment le maximum du package, ce que je trouve extrêmement important – surtout le samedi car il y a la pression, si l'on fait une petite erreur on est pénalisé. Cela se voit au fil de la course, tout le monde prend un rythme et ce véritable rythme se dévoile."

"Nous faisons tous du très bon travail et c'est extrêmement serré. Douzième en France, huitième la semaine dernière avant notre abandon, onzième aujourd'hui – toutes des courses où toutes les voitures des top teams étaient à l'arrivée. Le seul abandon aujourd'hui était Ocon, qui était derrière nous. Ça vient, mais c'est frustrant." Le compteur de Russell et de Williams au championnat, pour l'heure, reste désespérément bloqué à zéro.

partages
commentaires
Hamilton : L'hémorragie continue après la perte d'une 2e place "facile"

Article précédent

Hamilton : L'hémorragie continue après la perte d'une 2e place "facile"

Article suivant

Räikkönen sanctionné après l'accrochage avec Vettel

Räikkönen sanctionné après l'accrochage avec Vettel
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021