Polémiques des suspensions - Brawn veut mener la F1 vers le bon cap

Il faudra du bon sens technique et sportif pour permettre à la F1 de ne pas perdre encore plus le contact avec certains de ses fans, qui désirent voir le sport plus que des bras de fer en coulisses.

Ross Brawn sait que l’excès de règles et de législation dans le sport est d’une certaine manière nécessaire en raison du fait que toutes les équipes sont à la recherche de la moindre petite faille pour gagner un avantage. D’un autre côté, le Britannique, en ingénieur puriste, aimerait aussi bien pour les acteurs que pour les spectateurs que les règles soient ouvertes, et au moins claires pour tous au moment où les voitures prennent le départ d’une course. Le tout, dans le but que les risques de voir un évènement se jouer sur tapis vert, ou que les règles changent en cours de route après une découverte, soient réduits.

Brawn est bien placé pour savoir que les changements de règles ouvrent des opportunités incroyables. Son équipe Brawn GP a profité d’une interprétation très inventive du règlement 2009 pour réaliser un gros coup et remporter les deux Championnats du monde. Mais une grande incertitude et une saga tendue avaient pesé au-dessus du paddock pendant des mois, alors que la FIA peinait à trancher sur la position à adopter au sujet des doubles diffuseurs brillamment exploités par Brawn, Toyota et Williams.

Attention à ne pas exclure les fans avec des bisbilles techniques

Chaque saison a sa controverse et l’une d’elles semble déjà naître avant même que les autos n’aient rejoint Melbourne pour le premier Grand Prix de la saison. La saga qui alimente aujourd’hui les sites comme le nôtre au sujet du statut entourant les suspensions est l’exemple type, selon Brawn, de la dérive empruntée par la Formule 1, qui dépense des fortunes dans des choses ne bénéficiant d’aucune manière aux fans.

Certes, le sport en est quitte pour une belle intrigue et il demeure intéressant de savoir qui a tiré son épingle du jeu de manière astucieuse. Mais l’Anglais pense à raison que les fans vivraient mal le fait que les instances dirigeantes du sport fassent machine arrière sur des règles, en raison du fait qu’une équipe pourrait s’être montrée plus astucieuse qu’une autre sur un point sur lequel tous cherchent la meilleure performance possible – comme le veut l’essence même du sport !

"Nous avons actuellement une controverse avec les systèmes de suspensions", commente Brawn dans une interview accordée à Sky Sports. "Personne ne les comprend, personne ne sait rien à leur sujet et nous avons dépensé des millions dessus. Sont-elles donc une bonne valeur dans cette équation ?"

Après la "camionnette de laitier", Brawn choisit une autre analogie, cette fois maritime, pour décrire son travail de capitaine du navire technique et sportif de la F1. 

"Je sais que nous devons maintenir le sport au summum de la technologie, mais est-ce que ceci représente une bonne valeur ? C’est là que je désire jouer un rôle avec la FIA et les équipes, pour essayer de trouver le chemin idéal. Ce ne sera pas parfait car la F1 est une sorte de grand pétrolier qui tangue et qu’il faut manœuvrer, mais on peut le mener vers un meilleur cap."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement Essais de Barcelone I
Sous-évènement Mercredi
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Type d'article Actualités
Tags ross brawn, suspensions, technique