Porsche et Red Bull proches d'un partenariat en F1 à partir de 2026

L'engagement du groupe Volkswagen en Formule 1 à partir de 2026 pourrait se concrétiser dès le mois de mars, avec un partenariat entre sa marque Porsche et Red Bull.

Red Bull Racing RB18

D'après les informations de Motorsport.com, Porsche et Red Bull sont à un stade avancé de leurs discussions afin de sceller un partenariat en Formule 1, lequel pourrait être finalisé dès le mois de mars.

Cela fait un certain temps que le groupe Volkswagen étudie un possible engagement en Formule 1 avec l'entrée en vigueur en 2026 de la prochaine génération de moteurs. Les responsables des marques Porsche et Audi jouent un rôle clé dans les réunions organisées, dont l'enjeu est élevé.

Porsche a été associé à un éventuel partenariat avec Red Bull depuis le départ de Honda, l'ancien partenaire de l'équipe pour les unités de puissance, et la formation par Red Bull d'une nouvelle division lui étant dédiée à Milton Keynes.

Des sources ont indiqué à Motorsport-Total.com, publication sœur de Motorsport.com, que les discussions entre Red Bull et Porsche sont désormais si avancées qu'il ne manque plus, pour tout accord, que l'approbation des organes de surveillance du groupe VW. Celle-ci pourrait être donnée dès le mois de mars, à condition qu'aucun obstacle ne se dresse tardivement en travers du projet, ce qui assurerait le retour de Porsche sur la grille F1 en tant que fournisseur d'unités de puissance.

Le consultant sports mécaniques de Red Bull, Helmut Marko, et son collègue autrichien Fritz Enzinger, responsable sports mécaniques dans le groupe Volkswagen, auraient joué un rôle déterminant dans l'élaboration de ce partenariat. Les responsables de Red Bull et de Porsche sont cependant restés très discrets sur les négociations. Marko a déclaré l'année dernière au diffuseur interne de Red Bull, ServusTV, qu'il avait "parlé à un très grand nombre d'entreprises dans le passé". Interrogé sur les rumeurs de négociations entre Porsche et Red Bull, il avait répondu : "Nous continuons à parler. Mais rien n'est fixé."

Max Verstappen, Red Bull Racing RB16B

Max Verstappen, Red Bull Racing RB16B

Le PDG de Porsche, Oliver Blume, présent aux réunions sur les moteurs, s'est dit positif quant au passage de la F1 aux carburants synthétiques, tandis que le patron sports mécaniques de Porsche, Thomas Laudenbach, a déclaré en novembre que les conditions d'une entrée potentielle étaient en train d'être réunies.

Le mois dernier, Helmut Marko a révélé que Honda était sur le point de prolonger sa fourniture directe à Red Bull jusque fin 2025, garantissant que Red Bull Powertrains ou tout autre partenaire éventuel obtienne des concessions à partir de 2026, lorsque les nouvelles unités de puissance seront introduites.

La formation par Red Bull de son propre département moteurs à Milton Keynes est également considérée comme attractive pour Porsche et offre une certaine flexibilité en termes de lieu de développement des unités de puissance, alors que certaines parties d'un éventuel programme F1 doivent être exploitées à partir de Weissach, en Allemagne.

Porsche a failli donner son feu vert à une arrivée en F1 en 2017, un projet stoppé par l'extension de la réglementation de la F1 sur les unités de puissance au-delà de 2021. Son programme LMP1 a pris fin en 2017 en faveur d'un passage en Formule E, mais la marque fera son retour parmi l'élite de l'Endurance l'année prochaine, au Mans, avec le lancement de son programme LMDh.

La F1 a travaillé dur lors de ses réunions sur les unités de puissance 2026 afin de rendre les règlements attractifs pour le groupe VW, en mettant l'accent sur l'utilisation des e-carburants et en supprimant le MGU-H, ce qui a été convenu à la fin de l'année dernière. Le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA a confirmé en décembre que le MGU-H serait abandonné, mais que le moteur V6 1,6 litre existant serait conservé, associé à une augmentation de la puissance électrique et à l'introduction d'un plafond budgétaire pour le développement des unités de puissance.

Indépendamment des pourparlers avec Porsche, il s'est parlé d'une possible association d'Audi avec McLaren, actuellement motorisé par Mercedes. McLaren a officiellement démenti en novembre avoir été racheté par Audi. L'écurie a néanmoins tenu des discussions préliminaires avec la marque allemande et a déclaré en janvier qu'elle serait heureuse d'attendre que le groupe VW prenne une décision quant à son arrivée avant d'évaluer un éventuel partenariat.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Pourquoi le départ de Masi était inévitable
Article suivant LIVE - La présentation de la Mercedes W13 en direct

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France