Portrait - Jenson Button : « Pas d’excuses en 2012 » (1/2)

Pendant que Lewis Hamilton limait le bitume lors des deux dernières journées d’essais de Barcelone, Jenson Button, au volant aujourd’hui, dégustait tranquillement hier une pinte de bière dans un pub Londonien

Pendant que Lewis Hamilton limait le bitume lors des deux dernières journées d’essais de Barcelone, Jenson Button, au volant aujourd’hui, dégustait tranquillement hier une pinte de bière dans un pub Londonien. Mais il serait bien entendu précipité de dire que l’Anglais néglige la préparation de sa saison 2012 ! Voici pourquoi…

Button est à première vue un jeune homme heureux et pleinement accompli chez McLaren Mercedes. Certes, c’était déjà le cas en 2009, année de son titre avec Brawn GP. Mais l’enjeu d’un premier titre, et la conscience du fait qu’il était interdit de manquer celui-ci avec une machine supérieure avait eu tendance à stresser notre personnage, pourtant habituellement plutôt serein.

Au terme d’un exercice 2011 de toute beauté, complétant une année 2012 déjà enthousiasmante dans un nouvel univers où rien n’était gagné d’avance, Button s’est imposé comme le chef implicite chez McLaren Mercedes. Après avoir gagné avec trois équipes différentes (si l’on estime que Honda était un autre team que Brawn GP !) et montré à tous que le défi Lewis Hamilton ne l’impressionnait guère, Jenson sait que sa côte est au plus haut, et affiche l’ambition qui l’accompagne.

En forme physiquement, l’émérite triathlète est également bien dans sa tête, accompagné dans la vie par sa charmante petite amie, le pétillant top model japonais Jessica Michibata. Bref, ce gars qui porte des costumes Hugo Boss sur les tapis rouge de soirées classe dans les pages de GQ a tout pour plaire. Et 2012 pourrait être encore une meilleure année, comme il le confie à l’agence Reuters.

L’an dernier, j’ai fait de mon mieux avec la voiture que j’avais. J’ai le sentiment d’avoir grandi avec l’équipe, et de faire grandement partie de McLaren ; pas seulement en tant que pilote, mais en tant que membre de l’équipe”, décrit Button, que Brawn a déjà décrit comme un catalyseur d’énergie similaire à Michael Schumacher. “Au final, je termine second, avec quatre victoires”.

Mais ce bilan, aussi satisfaisant soit-il, ne suffit pas à Button, qui vise, de son propre aveu, le titre mondial cette saison. “Il n’y a pas d’excuses cette année. Nous avons tout”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Michael Schumacher , Lewis Hamilton
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités