Portrait : Quand Perera battait les champions F1 (1/2)

La génération gagnante de la Formule 1 actuelle, Franck Perera la connait

La génération gagnante de la Formule 1 actuelle, Franck Perera la connait. Et pour cause ! Aux cotés de certains noms bien connus du plateau 2013, le Français a lui aussi fait carrière, notamment en karting et en GP2. Mais lui n’a pas eu la chance de parvenir jusqu’à une titularisation en F1. Retour sur un parcours méconnu du grand public.

"On ne connaît pas bien mon nom, alors que la génération qui est aujourd’hui en Formule 1, avec Hamilton et Vettel, j’ai toujours roulé avec eux, du karting au GP2. Très souvent, je les ai battus, et c’est vrai que j’ai une très moyenne reconnaissance de ça", confie Franck Perera au cours d’un entretien accordé à ToileF1.

Le karting : c’est là que le natif de Montpellier s’est fait un nom. Une discipline dans laquelle il a brillé, faisant de lui, à l’époque, un espoir reconnu et perçu par certains comme le futur Alain Prost. C’est là que Franck Perera s’est révélé et a été repéré très jeune, alors qu’il se constituait le plus beau palmarès du kart français encore à ce jour, étant sacré Vice-champion du Monde en 2000.

"A l’époque, le karting était différent puisqu’on avait la Formule Super A, qui était la F1 du karting, où il y avait Hamilton, Rosberg, Vettel, di Resta… Tous ceux qui sont aujourd’hui en F1, en DTM ou dans d’autres grandes catégories qu’il y a dans le monde. On était tous plus ou moins de la même génération et on s’est tous battus ensemble", raconte-t-il.

"J’ai été Champion du Monde en junior à 14 ans, Champion du Monde en Formule A à 15 ans, et ensuite j’ai signé un contrat avec Tony Kart, qui était le meilleur constructeur de karting. Ils m’ont pris et dans la foulée j’ai été Vice-champion du Monde Super A, ce qui n’était jamais arrivé. J’ai le meilleur palmarès français du kart."

La suite de son parcours vers la monoplace, Perera se l’est construite grâce au programme Toyota. Recruté par le constructeur nippon, il est resté sous son aile durant plusieurs années alors que la marque faisait son entrée en Formule 1 en 2002 pour un programme sur le long terme.

"Toyota voulait faire de la Formule 1 et ils étaient en train de recruter des jeunes pilotes avec tout un système. Ange Pasquali est venu chez Toni Kart en Italie pour faire un test. Ils m’ont pris moi, avec Ryan Briscoe, Toni Vilander et Robert Kubica, et on a fait un test de Formule Renault. Ensuite il y a eu une deuxième sélection, avec toujours Ryan Briscoe et Robert Kubica, puis une autre en F3 où il y avait Massa et Quintarelli. De là, ils m’ont offert un contrat parce que j’ai été le plus rapide de tous. Briscoe a été sélectionné avec moi et puis il y avait aussi les Japonais."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Alain Prost , Ryan Briscoe , Robert Kubica , Toni Vilander , Franck Perera
Type d'article Actualités