Portrait : Quand Perera battait les champions F1 (1/2)

La génération gagnante de la Formule 1 actuelle, Franck Perera la connait

Portrait : Quand Perera battait les champions F1 (1/2)
Charger le lecteur audio

La génération gagnante de la Formule 1 actuelle, Franck Perera la connait. Et pour cause ! Aux cotés de certains noms bien connus du plateau 2013, le Français a lui aussi fait carrière, notamment en karting et en GP2. Mais lui n’a pas eu la chance de parvenir jusqu’à une titularisation en F1. Retour sur un parcours méconnu du grand public.

"On ne connaît pas bien mon nom, alors que la génération qui est aujourd’hui en Formule 1, avec Hamilton et Vettel, j’ai toujours roulé avec eux, du karting au GP2. Très souvent, je les ai battus, et c’est vrai que j’ai une très moyenne reconnaissance de ça", confie Franck Perera au cours d’un entretien accordé à ToileF1.

Le karting : c’est là que le natif de Montpellier s’est fait un nom. Une discipline dans laquelle il a brillé, faisant de lui, à l’époque, un espoir reconnu et perçu par certains comme le futur Alain Prost. C’est là que Franck Perera s’est révélé et a été repéré très jeune, alors qu’il se constituait le plus beau palmarès du kart français encore à ce jour, étant sacré Vice-champion du Monde en 2000.

"A l’époque, le karting était différent puisqu’on avait la Formule Super A, qui était la F1 du karting, où il y avait Hamilton, Rosberg, Vettel, di Resta… Tous ceux qui sont aujourd’hui en F1, en DTM ou dans d’autres grandes catégories qu’il y a dans le monde. On était tous plus ou moins de la même génération et on s’est tous battus ensemble", raconte-t-il.

"J’ai été Champion du Monde en junior à 14 ans, Champion du Monde en Formule A à 15 ans, et ensuite j’ai signé un contrat avec Tony Kart, qui était le meilleur constructeur de karting. Ils m’ont pris et dans la foulée j’ai été Vice-champion du Monde Super A, ce qui n’était jamais arrivé. J’ai le meilleur palmarès français du kart."

La suite de son parcours vers la monoplace, Perera se l’est construite grâce au programme Toyota. Recruté par le constructeur nippon, il est resté sous son aile durant plusieurs années alors que la marque faisait son entrée en Formule 1 en 2002 pour un programme sur le long terme.

"Toyota voulait faire de la Formule 1 et ils étaient en train de recruter des jeunes pilotes avec tout un système. Ange Pasquali est venu chez Toni Kart en Italie pour faire un test. Ils m’ont pris moi, avec Ryan Briscoe, Toni Vilander et Robert Kubica, et on a fait un test de Formule Renault. Ensuite il y a eu une deuxième sélection, avec toujours Ryan Briscoe et Robert Kubica, puis une autre en F3 où il y avait Massa et Quintarelli. De là, ils m’ont offert un contrat parce que j’ai été le plus rapide de tous. Briscoe a été sélectionné avec moi et puis il y avait aussi les Japonais."

partages
commentaires
24h du Mans - Rossi à la dernière minute
Article précédent

24h du Mans - Rossi à la dernière minute

Article suivant

Canada 1995 - Le tour d'honneur de Jean Alesi (vidéo)

Canada 1995 - Le tour d'honneur de Jean Alesi (vidéo)
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021