Pour Räikkönen, le pilotage de Pérez était "stupide"

Sergio Pérez aura de nouveau été l’un des animateurs de ce Grand Prix de Monaco avec un style de pilotage pour le moins agressif

Sergio Pérez aura de nouveau été l’un des animateurs de ce Grand Prix de Monaco avec un style de pilotage pour le moins agressif. Le seul candidat au titre avec lequel le Mexicain ne se sera pas frotté aujourd’hui fut Sebastian Vettel. Avec Alonso comme Räikkönen, la lutte ne fut pas réellement propre, et le Mexicain ruinait sa propre course et celle du pilote Lotus à quelques tours de l’arrivée, en tentant une manœuvre « ça passe ou ça casse » au freinage de la chicane. Interrogé sur sa part de responsabilité dans l’incident, Räikkönen met les choses à plat :

C’est de ma faute si j’arrive trop vite et par derrière”, ironise-t-il, passablement agacé par le comportement de Pérez en fin de course. “Oui, peut-être qu’il l’était [trop agressif, ndlr]. C’est stupide d’arriver trop vite. Je comprends le fait d’être agressif, mais il faut être intelligent, et il est loin de ceci…

Contraint de passer par les stands dans les ultimes boucles en raison de dommages sur sa monoplace, Iceman s’est lancé dans une bataille à corps perdu pour sauver un petit point, Sauber de la dernière unité dans l’ultime boucle. Pas de quoi récompenser cependant celui qui repart de Monaco avec 17 points concédés au leader, Sebastian Vettel.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel , Sergio Pérez
Équipes Sauber
Type d'article Actualités