Pour Vergne, Pérez n'a pas été malchanceux

Lors du Grand Prix de Monaco, Sergio Pérez a créé la polémique avec un pilotage très rugueux duquel ont résulté de beaux dépassements, mais aussi un accrochage avec Kimi Räikkönen

Lors du Grand Prix de Monaco, Sergio Pérez a créé la polémique avec un pilotage très rugueux duquel ont résulté de beaux dépassements, mais aussi un accrochage avec Kimi Räikkönen.

Pérez a été contraint à abandonner après cet incident, sa McLaren étant trop endommagée pour continuer la course dans de bonnes conditions, mais tout le monde n'est pas d'accord pour dire que le jeune Mexicain a été malchanceux.

Franchement, je ne prends pas plaisir à voir les malheurs des autres pilotes, car cela m'arrive aussi”, a déclaré Jean-Éric Vergne à Auto-Hebdo. “Mais si je devais faire un commentaire, je dirais que Sergio n'a pas été malchanceux, je pense qu'il a abandonné parce qu'il le voulait. Ou du moins, il faisait de son mieux pour que cela arrive”.

Je pense que le mot malchance est plus applicable à Daniel [Ricciardo], quand Romain [Grosjean] lui est rentré dedans !”, conclut le Français qui défend son coéquipier.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Sergio Pérez
Équipes McLaren
Type d'article Actualités